Huffpost Canada Quebec qc

André Boisclair nommé délégué général du Québec à New York

Publication: Mis à jour:
André Boisclair. (Getty Images)
André Boisclair. (Getty Images)

Le gouvernement de Pauline Marois a nommé André Boisclair délégué général du Québec à New York. Il sera en fonction à compter du 12 novembre prochain.

Cette nomination a été annoncée à l'issue du Conseil des ministres.

Ancien ministre de l'Environnement, puis chef du Parti québécois, M. Boisclair est actuellement consultant en développement stratégique et en affaires publiques, notamment auprès de l'entreprise gazière Questerre Energy.

Qui est André Boisclair?

  • Né à Montréal, le 14 avril 1966;
  • Entame, sans le compléter, un baccalauréat en sciences économiques à l'Université de Montréal, en 1986;
  • Élu une première fois député du Parti québécois dans la circonscription montréalaise de Gouin en 1989, à l'âge de 23 ans;
  • Élu une seconde fois dans la même circonscription lors des élections de 1994;
  • Nommé ministre délégué aux Relations avec les citoyens en 1996. Il ajoutera le portefeuille de l'Immigration à ses fonctions quelques mois plus tard;
  • Réélu à l'occasion des élections de 1998;
  • Occupe, de 1998 à 2003, les fonctions de ministre de la Solidarité sociale, ministre responsable de la Régie des installations olympiques, ministre d'État à l'Environnement et à l'Eau et ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole;
  • Réélu député de Gouin lors des élections de 2003 et obtient le poste de leader parlementaire de l'opposition officielle, poste qu'il occupera jusqu'à sa démission, en août 2004;
  • Complète, au printemps 2005, une maîtrise en administration publique à l'université Harvard, aux États-Unis;
  • Remporte la course à la direction du PQ dès le premier tour, avec 53,68 % des voix, face à Pauline Marois;
  • Élu dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles lors de l'élection complémentaire du 14 août 2006;
  • Réélu député de Pointe-aux-Trembles lors des élections générales du 26 mars 2007. Il perd toutefois le titre de chef de l'opposition au profit de Mario Dumont;
  • Annonce le 8 mai 2007 sa démission à titre de chef du Parti québécois.