NOUVELLES
06/11/2012 01:33 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

USA: la nouvelle tempête qui approche sera plus faible que prévu

NEW YORK, États-Unis - La nouvelle tempête qui s'apprête à frapper le nord-est des États-Unis sera finalement moins puissante que prévu, ont indiqué mardi des météorologues.

La tempête devrait maintenant passer plus loin au large qu'on ne le craignait. Des vents d'environ 75 kilomètres/heure pourraient néanmoins balayer la ville de New York et le New Jersey mercredi après-midi et mercredi soir. La région pourrait également être touchée par des inondations modestes.

Des bourrasques de près de 100 kilomètres/heure sont possibles en soirée au Connecticut et à Long Island.

L'essentiel des précipitations tombera en mer, mais le Massachusetts pourrait recevoir quelques centimètres de pluie pendant que le nord-est du New Jersey pourrait avoir droit à de la neige.

Des dizaines de milliers d'habitants de la côte atlantique cherchent toujours à se loger, plus d'une semaine après le passage de la tempête Sandy. Le mercure plonge parfois sous le point de congélation la nuit, l'alimentation électrique n'a pas encore été rétablie et certains sinistrés ont commencé, en désespoir de cause, à brûler leurs meubles pour se garder au chaud.

La pénurie de carburant semble toutefois s'alléger, les files d'attentes aux stations d'essence se faisant plus courtes et plus rares.

La Federal Emergency Management Agency (FEMA) des États-Unis dit avoir dépensé quelque 200 millions $ US pour offrir un logement d'urgence à des sinistrés, dont 34 000 résidants de New York et du New Jersey qui sont logés dans des hôtels et des motels. Aucun plan d'hébergement à long terme n'a toutefois encore été formulé.

Pour sa part, la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, a affirmé que toutes les options sont sur la table, y compris le recours aux hôtels, aux motels, aux roulottes de FEMA et aux maisons préfabriquées.

Les responsables ne sont même pas encore certains de l'ampleur réel de la catastrophe.

À New York City, le maire Michael Bloomberg a indiqué lundi que jusqu'à 40 000 personnes pourraient avoir besoin d'un abri d'urgence. Il a toutefois promis que quelque 200 000 personnes seront réalimentées en électricité d'ici quelques jours et ultimement, le nombre de gens ayant besoin d'un logement à long terme pourrait glisser sous la barre des 10 000, a-t-il dit.

Les responsables du New Jersey essaient eux aussi de déterminer combien de sinistrés auront besoin d'un logement à long terme. Au moins 4000 personnes se trouvent actuellement dans des abris d'urgence.

PLUS:pc