NOUVELLES

Une école a versé des milliers de dollars à un avocat proche du PC pour un accès au gouvernement

06/11/2012 10:54 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Le collège d'art et de design de l'Alberta (ACAD) a versé des milliers de dollars à un avocat ayant des liens avec les conservateurs provinciaux et à un lobbyiste pour entrer en contact avec des représentants du gouvernement, a appris le réseau anglais de Radio-Canada.

Le collège a retenu les services de Joe Lougheed en 2009, aux coûts de plus de 5000 $ par mois durant deux ans, d'après des documents obtenus en vertu de la Loi sur l'accès à l'information. Le contrat parle de services de « relations gouvernementales » non spécifiés.

Le collège a également dépensé près de 5000 $ par mois durant six mois pour les services du lobbyiste conservateur bien connu Hal Danchilla.

M. Lougheed a facturé l'établissement pour des rencontres avec Ron Glen, alors chef de cabinet du premier ministre provincial de l'époque Ed Stelmach, Ken Faulkner, directeur du bureau de M. Stelmach à Calgary, la ministre de la Culture Lindsay Blackett et le président du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta (PC), Bill Smith.

En 2011, M. Lougheed a offert gratuitement à l'école des laissez-passer valant des milliers de dollars pour un repas de collecte de fonds pour PC.

Pas une forme de contribution politique, soutient le président

L'actuel président du collège, Daniel Doz, fait valoir qu'il n'existe aucune preuve que les laissez-passer constituent une forme de contributions politiques.

Il admet tout de même que les initiés du PC ont permis un accès accéléré aux représentants gouvernementaux.

Pour sa part, le président du collège à l'époque, Lance Carlson, insiste pour dire que l'embauche de M. Lougheed était nécessaire.

« Ce qu'il faut faire comme établissement, c'est de se positionner dans l'esprit du public, et cela inclut les politiciens. Je crois que c'est le travail de tout président d'un établissement », a-t-il justifié, en entrevue téléphonique depuis la Californie.

« Je crois que Joe Lougheed est le fil dans le tissu qui nous a donné du succès. Nous avons amassé beaucoup d'argent, et par amasser de l'argent, je n'entends pas seulement de la part de contributeurs privés, mais aussi de la part du gouvernement », a relaté M. Carlson.

Selon M. Doz, l'établissement a mis fin à son contrat avec M. Lougheed et ne le renouvellera pas. M. Carlson indique de son côté ne pas avoir renouvelé le contrat avec M. Danchilla.

Enquête réclamée sur Joe Lougheed, déjà sous l'oeil d'Élection Alberta

M. Lougheed n'est pas enregistré comme lobbyiste auprès du registraire provincial de cette profession et selon Scott Henning, de la Fédération canadienne des contribuables, le travail de l'avocat constitue du lobbying.

Le député du Wildrose Shane Saskiw croit que le collège a contourné la loi qui interdit aux établissements publics de faire des contributions politiques et que « cela semble être un influx d'argent indirect vers le PC ».

Son parti, dit-il, demandera au registraire d'enquêter.

M. Lougheed fait déjà l'objet d'une enquête menée par Élections Alberta, après que CBC eut révélé qu'il donnait des laissez-passer pour des événements de collecte de fonds conservateurs à l'Université de Calgary, puis facturait l'université pour du travail juridique qu'il n'a pas fait.

PLUS: