NOUVELLES
06/11/2012 04:25 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

La terre tremble au Québec et en Ontario

Alamy

Un séisme de magnitude 4,2, dont l'épicentre a été localisé à Papineauville, a été ressenti mardi matin jusque dans la région métropolitaine, au Québec.

La secousse, confirmée par Ressources naturelles Canada, s'est produite à 4 h 05, à 30 km à l'est du secteur de Buckingham à Gatineau et à 50 km à l'est du centre-ville. Des témoins ont affirmé avoir ressenti le séisme jusqu'à Saint-Jérôme, au nord de Montréal.

La détection automatique de Séismes Canada avait auparavant enregistré une magnitude de 4,4, avec un épicentre situé dans la région de Hawkesbury, en Ontario.

Selon l'Institut de géophysique américain (USGS), la magnitude du tremblement de terre aurait plutôt été de 3,7 avec un épicentre situé à 6 kilomètres au nord-ouest de Hawkesbury. Cette différence dans la mesure d'intensité provient du fait que le Canada et les États-Unis utilisent des méthodes différentes pour calculer l'intensité des séismes.

Pas de dommages signalés

Le maire de Hawkesbury, René Berthiaume, s'est fait réveiller par la secousse. « Il y a eu un coup définitif, et ensuite la vibration a continué », raconte-t-il. Il souligne toutefois qu'aucun dommage n'a été signalé jusqu'à maintenant dans sa municipalité.

« Ce serait trop faible pour qu'il y ait des dommages, mais c'est assez pour réveiller les gens à proximité », explique Maurice Lamontage, sismologue à la Commission géologique du Canada.

Il ajoute que les risques de répliques sont peu élevés.

L'ouest du Québec, une zone propice aux tremblements de terre

La dernière secousse ressentie remonte à moins d'un mois dans la grande région de Montréal. Des tremblements de terre se produisent d'ailleurs régulièrement dans la zone sismique de l'ouest du Québec (qui inclut l'Outaouais, les Laurentides et une partie de l'Est ontarien).

« Il y a quand même le potentiel d'avoir des séismes plus considérables dans l'avenir. Ça pourrait être dans dix ans comme ça pourrait être demain. On ne sait pas le moment exact, mais on reconnaît que cette zone est assez propice », souligne le sismologue.

L'ouest du Québec est situé sur la plaque tectonique nord-américaine, qui se déplace très lentement (environ 5 à 10 cm par an) vers l'ouest.

Ce mouvement n'est pas un processus sans heurts. La pression s'accumule et finit par surpasser la force des roches de la croûte terrestre. La roche peut alors se casser, ou une faille peut se créer.

C'est cette rupture qui est la source du tremblement de terre. Dans la région sismique de l'ouest du Québec, la croûte terrestre est légèrement plus faible que dans les régions avoisinantes. Lorsque la pression s'accumule, elle tend à causer des fractures à cet endroit plutôt qu'ailleurs.

Chaque année, une soixantaine de tremblements de terre sont enregistrés dans la zone sismique de l'ouest du Québec, mais seulement trois ou quatre d'entre eux sont ressentis par la population.



Gravité d'un séisme selon sa magnitude
MagnitudeEffets
Moins de 3,5Enregistré par les sismographes locaux, mais généralement pas ressenti.
3,5 - 5,4 Souvent ressenti, mais cause rarement des dommages.
Sous 6,0 Peut causer de légers dommages aux édifices bien construits, et des dommages majeurs aux édifices de piètre qualité.
6,1 - 6,9 Peut causer des dommages aux édifices de piètre qualité et aux structures sur une distance allant jusqu'à environ 100 kilomètres.
7,0 - 7,9Séisme « majeur ». Peut causer de sérieux dommages sur de vastes étendues.
8,0 - 8,9Séisme « énorme ». Peut causer des dommages sérieux et la perte de vie sur des distances allant jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres.
9Séisme énorme et rare. Peut causer des dommages sérieux sur des distances allant jusqu'à 1000 km.
Source : Ressources naturelles Canada