NOUVELLES

Syrie: les faits marquants du conflit mardi

06/11/2012 01:27 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Voici les faits marquants mardi du conflit en Syrie, où de nouveaux combats meurtriers ont opposé rebelles et soldats près de Damas, alors que la nouvelle coalition de l'opposition a réclamé des armes pour aider les rebelles.

--MARDI 13 NOVEMBRE--

- Une quarantaine de personnes, pour moitié des civils, sont tuées à Damas et dans sa région, pilonnée par l'armée du régime, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Combats dans le village de Kharbou, dans la Ghouta orientale, la campagne qui borde Damas, indique l'OSDH, précisant que les affrontements ont éclaté après une attaque insurgée contre des bâtiments publics.

A Daraya, au sud de Damas, l'armée réplique par des tirs d'artillerie à un assaut de la rébellion contre des barrages militaires, alors qu'à Zamalka, la télévision d'Etat affirme que les forces de sécurité ont tué une "bande terroriste armée", terme par lequel les autorités désignent les rebelles. Un attentat à Aïn al-Fijé, au nord-ouest de Damas, fait plusieurs blessés civils (agence Sana).

- Des affrontements et des raids aériens frappent Rass al-Aïn, dans le Nord-Est kurde, où les insurgés ont récemment pris un poste-frontière avec la Turquie. Selon l'OSDH, un millier de soldats ont été dépêchés dans la journée dans la ville, décrite par des militants comme une ville fantôme, dont des milliers d'habitants ont fui en Turquie voisine.

L'armée pilonne les provinces de Deraa (sud), Homs (centre) et Idleb (nord-ouest). Dans cette région, l'armée affronte les rebelles à Maaret al-Noomane, où les insurgés ont perdu du terrain. Raids sur Alep (nord) et Boukamal, à la frontière irakienne.

- Le chef de la nouvelle coalition de l'opposition, Ahmad Moaz al-Khatib, demande à la communauté internationale des "armes appropriées" pour que la rébellion puisse "mettre fin à la souffrance des Syriens et à l'effusion de sang". Il s'exprimait au Caire, où l'Union européenne, réunie avec la Ligue arabe, a salué la formation de la nouvelle coalition.

La France appelle à reconnaître la nouvelle coalition de l'opposition (ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius).

- Human Rights Watch et Amnesty International appellent la nouvelle coalition à placer en tête de ses priorités la lutte contre les exactions commises par les rebelles.

- Le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) indique que le Croissant rouge syrien estime maintenant qu'il y a deux millions et demi de déplacés à l'intérieur de la Syrie, soit plus du double de l'estimation habituelle de l'ONU.

- Les chefs de la diplomatie russe et du Golfe doivent s'entretenir mercredi à Ryad de la transition politique en Syrie.

acm/bc/cnp

PLUS:afp