NOUVELLES
06/11/2012 07:33 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Des agents de l'UPAC perquisitionnent des firmes de génie-conseil à Laval

Alamy

LAVAL, Qc - L'Unité permanente anticorruption (UPAC) est retournée à Laval, ce mardi, pour exécuter quatre mandats de perquisition.

Environ 90 policiers ont pris part à cette intervention.

La firme de génie-conseil CIMA+ a confirmé avoir été visitée par l'escouade Marteau.

CIMA+ oeuvre dans les domaines du génie-conseil, mais aussi de la gestion de projet, de l'urbanisme et des nouvelles technologies.

Des perquisitions ont été menées dans d'autres bureaux, d'autres firmes, toujours à Laval.

Les représentants de l'UPAC étaient assistés de policiers de la Sûreté du Québec.

Aucune perquisition n'a été effectuée dans des résidences et l'opération ne prévoyait aucune arrestation. Des témoins étaient toutefois dans la mire des enquêteurs et devaient être rencontrés.

Ces perquisitions ont été menées en lien avec différentes enquêtes policières déjà entamées.

Au cours des dernières semaines, de multiples perquisitions de l'UPAC se sont déroulées à Laval. Les agents sont notamment intervenus dans des locaux d'entreprises du domaine de la construction de même qu'à l'hôtel de ville et à au moins une résidence appartenant au maire, Gilles Vaillancourt.

C'est au terme de cette série d'interventions policières que le maire Vaillancourt a décidé, sous les recommandations de son médecin, de prendre une période de repos afin d'effectuer une réflexion sur son avenir politique.

INOLTRE SU HUFFPOST

Construction: la (longue) marche vers une enquête
La commission Charbonneau en bref