NOUVELLES
06/11/2012 02:57 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Parcs et plages à nouveau fermés à New York, nouvelle perturbation mercredi

Le maire de New York Michael Bloomberg a annoncé mardi que les parcs et plages seraient à nouveau fermés mercredi à New York en raison de l'arrivée d'une nouvelle perturbation apportant pluie et vent, et peut-être un peu de neige, neuf jours après l'ouragan Sandy.

Il a aussi déclaré que par précaution, dans certains secteurs littoraux durement touchés par Sandy, comme les Rockaways dans le Queens ou à Staten Island, la police irait conseiller à la population d'évacuer pour la journée.

"Nous allons aller dans quelques zones très basses et essayer d'évacuer les gens" par mesure de "précaution", a-t-il dit lors de son point de presse quotidien. "Mais nous n'allons pas ordonner d'évacuation générale des zones inondables", a-t-il dit.

M. Bloomberg a précisé que la météo nationale prévoyait des vents de 40 à 55 km/h, avec des bourrasques pouvant aller jusqu'à 80 km/heure, de la pluie, des températures en dessous des normales saisonnières, et même un peu de neige mouillée, qui pourrait ajouter au danger de chutes d'arbres.

Les eaux pourraient aussi monter de 60 cm à 1 m et provoquer de nouvelles inondations "modérées" dans les secteurs côtiers à la marée haute mercredi, a-t-il ajouté.

M. Bloomberg a également annoncé mardi que le recyclage était temporairement suspendu, et que le ramassage des ordures serait moins fréquent dans les secteurs non touchés par l'ouragan Sandy, pour concentrer les efforts dans les Rockaways, Staten island et le sud de Brooklyn très touchés par Sandy.

Des maisons y ont été détruites entièrement ou partiellement, et leur contenu entier doit parfois être évacué.

Au total, a dit M. Bloomberg, 60.000 tonnes de débris et déchets ont été ramassés à New York depuis la tempête mortelle.

Quelque 91.000 foyers restaient privés d'électricité mardi à New York, huit jours après le passage de l'ouragan qui y a fait 40 morts, et plus d'une centaine au total dans le pays.

bd/lor

PLUS:afp