NOUVELLES
06/11/2012 12:26 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Ligue des champions: le Barça et Manchester United pour confirmer

PARIS - Le FC Barcelone, un temps accroché par le Celtic Glasgow à l'aller, se rend mercredi en Écosse lors de la quatrième journée de Ligue des champions pour y poursuivre son sans-faute tandis que le tenant du titre, Chelsea, voudra prendre sa revanche sur un Shakhtar Donetsk, bien parti pour valider son billet pour les huitièmes de finale.

Avec quatre points en trois rencontres, les Blues déçoivent. La réception du champion d'Ukraine n'arrive pas à point nommé puisque le Shakhtar se fait un malin plaisir à déjouer les pronostics. Après avoir accroché la Juventus de Turin, les hommes de Mircea Lucescu se sont offert le champion d'Europe en titre. Et ils ne laisseront pas filer l'occasion de leur jouer un nouveau tour, mercredi, à Stamford Bridge.

«Nous ne sommes encore arrivés nulle part, a tempéré Lucescu avant de partir pour Londres. Les trois dernières rencontres du groupe vont être extrêmement rudes. Je n'ai aucun doute: le Chelsea du 7 novembre sera beaucoup plus fort qu'il ne l'a été à Donetsk.»

De son côté, la Juve reçoit Nordsjaelland. Un match a priori à la portée de la Vieille Dame mais les Turinois n'auront pas oublié le nul ramené du Danemark. Un seul petit point et une énorme déception pour le champion d'Italie qui va devoir engranger des points pour ne pas laisser filer son billet pour le second tour.

«On va jouer pour gagner, comme toujours. Il faut viser la victoire pour continuer à rêver. Mais si on n'est pas assez bons, on se contentera de la Ligue Europa, voire d'être éliminés», a ainsi affirmé Leonardo Bonucci, le défenseur bianconeri.

Dans le groupe F, le Bayern Munich retrouve Arjen Robben pour la réception de Lille. Les Nordistes, bons derniers avec un zéro pointé, auront fort à faire en Allemagne face à des Bavarois au quasi-complet et qui, eux, ne laisseront pas filer l'occasion de se rapprocher des huitièmes. Le surprenant BATE Borisov se déplace de son côté en Espagne pour y défier Valence. Hormis les Français, tout le monde est à six points dans cette poule très ouverte.

Longtemps tenu en échec par le Celtic, le Barça voudra faire mieux qu'à l'aller (2-1). Mais les Écossais comptent bien jouer un mauvais tour aux Blaugranas et notamment à Lionel Messi, papa dans la semaine.

«Je vais évidemment féliciter Messi, explique Efe Ambrose, le défenseur des Bhoys. C'est super de devenir papa mais on entend lui gâcher la fête à Glasgow.»

Une motivation de plus pour mettre un terme aux trois victoires d'affilée des hommes de Tito Vilanova.

Du côté de Benfica, Pablo Aimar et Carlos Martins, touchés à la cuisse, sont incertains, tout comme Nemanja Matic. En revanche, l'arrière gauche Lorenzo Melgarejo s'est entraîné pour être prêt contre le Spartak Moscou. Une bonne nouvelle pour les Portugais, toujours à la recherche de leur première victoire dans cette campagne européenne.

Dans le groupe H, Manchester United visera la passe de quatre sur le terrain de Braga. Malgré une supériorité annoncée, Sir Alex Ferguson, qui fête mardi ses 26 ans à la tête des Red Devils, se méfie des Portugais.

«Pour moi, Braga est meilleur à l'extérieur qu'à domicile et ils l'ont prouvé avec leur succès 2-0 à Galatasaray. Donc, une fois de plus, il semble que le football de contre-attaque va dominer, ce que nous avons vu également lors de notre premier match ici face à Galatasaray. Ils nous ont posé des problèmes mais nous avons réussi à tenir jusqu'à la mi-temps et avons pris le dessus en seconde période», a assuré le technicien écossais, qui récupère son compatriote Darren Fletcher, de retour après une maladie des intestins.

L'autre rencontre de la poule oppose le CFR Cluj à Galatasaray, qui, avec un seul petit point, n'a déjà plus le choix.

PLUS:pc