NOUVELLES
06/11/2012 08:49 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Revers au Sénat pour les républicains

Alamy

WASHINGTON - Les candidats démocrates ont pris les devants dans des luttes pour deux sièges détenus par les républicains au Massachusetts et dans l'Indiana, mardi, ce qui a compliqué l'objectif du Parti républicain de prendre le contrôle du Sénat.

Le candidat indépendant Angus King a ravi le siège auparavant détenu par les républicains au Maine, ajoutant une dose d'incertitude à la lutte entre les démocrates et les républicains pour le contrôle du Sénat.

La démocrate Elizabeth Warren a tenu bon au Massachusetts contre le sénateur républicain Scott Brown, qui avait surpris le monde politique en janvier 2010 lorsqu'il avait remporté le siège détenu par le sénateur Edward M. Kennedy. Mme Warren avait 29 pour cent des voix.

Dans l'Indiana, le représentant démocrate Joe Donnelly a maintenu une mince avance sur le trésorier de l'Indiana Richard Mourdock qui avait reçu l'appui du Tea Party et dont le maladroit commentaire sur le viol et l'avortement dans les derniers jours de la course a diminué ses chances. Avec 61 pour cent des voix, M. Donnelly était en avance par environ 3 000 voix.

Les républicains ont jeté leur dévolu sur trois sièges détenus par les démocrates — le Nebraska, le Dakota du Nord et la Virginie. Les candidats du parti républicain dans ces États ont pris les devants tôt en soirée.

Le candidat indépendant Angus King a ravi le siège auparavant détenu par les républicains au Maine, ajoutant une dose d'incertitude à la lutte entre les démocrates et les républicains pour le contrôle du Sénat.

M. King a battu le républicain Charlie Summers et la démocrate Cynthia Dill dans la bataille pour remplacer la sénatrice républicaine Olympia Snowe. Frustrée par les blocages partisans à Washington, Mme Snowe a causé une onde de choc dans son parti en annonçant qu'elle quittait son poste après 18 ans.

L'Associated Press a déterminé M. King gagnant en se basant sur des interviews avec les électeurs qui quittaient les urnes.

Dans l'Ohio, le sénateur démocrate Sherrod Brown a vaincu le trésorier d'État Josh Mandel. En Pennsylvanie, le sénateur démocrate Bob Casey a survécu à l'offensive de l'homme d'affaires Tom Smith, qui a investi plus de 17 millions $ de son argent dans sa campagne.

Au Connecticut, le démocrate Chris Murphy a gagné le siège de Joe Lieberman, l'indépendant qui avait été le candidat démocrate à la vice-présidence en 2000 et qui avait annoncé son départ de la vie politique il y a quelques mois.

La victoire de M. Murphy marquait la seconde défaite consécutive pour Linda McMahon, ancienne dirigeante d'entreprise dans le monde de la lutte, qui a dépense 50 millions de son argent pour tenter de battre le sénateur Richard Blumenthal en 2010 et plus de 42 millions cette fois-ci.

En Floride, le sénateur démocrate Bill Nelson a remporté un troisième mandat en battant le républicain Connie Mack.

Les groupes républicains avaient dépensé beaucoup pour le battre en début de course, mais M. Nelson a été un collecteur de fonds habile.

Le sénateur indépendant Bernie Sanders a remporté un deuxième mandat au Vermont alors que les démocrates Sheldon Whitehouse au Rhode Island, Ben Cardin au Maryland et Tom Carper au Delaware ont tous été réélus. Au Tennessee, le républicain Bob Corker a remporté un deuxième mandat.

M. King a refusé de dire quel parti il appuierait s'il était élu, et le résultat de l'élection présidentielle et le la composition du Sénat pourrait influencer sa décision. Des membres des deux partis ont dit qu'ils s'attentaient à ce qu'il siège avec les démocrates.

Les démocrates ont actuellement un avantage de 53-47 au Sénat, incluant les deux indépendants qui siègent avec eux. Les républicains ont quatre sièges, trois si le républicain Mitt Romney remporte la présidence.

L'espoir républicain pour reconquérir le sénat s'est heurté à des commentaires déplacés de la part de candidats au Missouri et en Indiana sur le viol et l'avortement.

Au Missouri, la démocrate Claire McCaskill était considérée comme à risque de perdre son siège, mais le représentant républicain Todd Akin a sévèrement endommagé sa candidature en déclarant en août que le corps des femmes pouvait éviter la grossesse dans les cas de «viol légitime».

Des leaders républicains, dont Mitt Romney, l'ont appelé à retirer sa candidature, mais M. Akin est resté dans la course et compte sur l'appui des évangélistes pour hausser ses chances.

INOLTRE SU HUFFPOST

Soirée électorale aux États-Unis
Obama, le président des mèmes
U.S. Citizens Head To The Polls To Vote In Presidential Election
Obama vs. Romney
Le dernier débat entre Obama et Romney
Les meilleures citations du dernier débat entre Obama et Romney