NOUVELLES
06/11/2012 04:26 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Les cellules souches «étrangères» sont aussi efficaces pour soigner le coeur

LOS ANGELES, États-Unis - Des chercheurs ont annoncé une percée majeure dans l'utilisation des cellules souches pour soigner des coeurs affaiblis par des crises cardiaques.

Ces scientifiques ont constaté que les cellules souches données par des étrangers s'étaient avérées aussi sécuritaires et efficaces que les propres cellules des patients pour réparer les tissus cardiaques.

Leur étude n'a touché qu'une trentaine de patients aux États-Unis, mais elle vient étayer la thèse voulant que les cellules souches de quiconque peuvent être utilisées pour traiter de tels cas. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les médecins, puisque cela laisse supposer que les cellules souches pourraient être stockées, tout comme le sang, pour être utilisées ensuite — notamment après une crise cardiaque.

Le type de cellules souches utilisées dans l'étude ne disposent pas d'une certaine caractéristique à leur surface qui les identifie comme des tissus étrangers par un autre système immunitaire, a expliqué le principal auteur de l'étude, le Dr Joshua Hare.

Lors de l'étude, l'injection de cellules souches a permis de réduire la scarification du coeur des personnes ayant subi une crise cardiaque, même quand cet incident était arrivé il y a 30 ans. Cette guérison devrait faciliter la circulation du sang dans l'organisme, bien qu'aucun changement n'ait été constaté dans le cadre de tests pour évaluer les possibles améliorations. Les médecins espèrent toutefois que l'état de santé de leurs patients continuera à s'améliorer.

Aux dires de M. Hare, la possibilité d'utiliser des cellules souches ne provenant pas du patient vient considérablement réduire les coûts des traitements pour soigner une crise cardiaque, d'autant plus qu'un seul donneur de moelle osseuse, de laquelle sont extraites les cellules souches, peut aider à traiter jusqu'à 10 personnes.

L'un des patients traités, le septuagénaire Juan Lopez, dit avoir constaté une nette amélioration de son état de santé, et affirme que les changements se poursuivent mois après mois. M. Lopez dit avoir pu récupérer son emploi et avoir recommencé à faire du vélo, en plus d'avoir retrouvé le désir sexuel.

PLUS:pc