NOUVELLES
06/11/2012 09:21 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Le mariage homosexuel et la marijuana soumis au vote populaire aux É.-U.

Plusieurs États avaient la chance, mardi, d'être les premiers à approuver le mariage gay et à légaliser l'utilisation récréative de la marijuana grâce à un vote populaire.

Depuis 1998, le mariage entre personnes de même sexe a été rejeté dans les 32 États où se sont tenus des votes populaires sur la question. Les défenseurs des droits des homosexuels croyaient qu'ils avaient une chance de briser cette séquence alors que le Maine, le Maryland et Washington ont voté sur la légalisation du mariage homosexuel. Les électeurs du Minnesota ont pour leur part voté sur la possibilité d'interdire le mariage homosexuel dans la Constitution de l'État.

La question de la légalisation de la marijuana figurait sur les bulletins des États de Washington, de l'Oregon et du Colorado. Chaque mesure vise à permettre aux adultes de posséder de petites quantités de marijuana en vertu de certaines réglementations étatiques.

La proposition dans l'Oregon avait peu de chance de récolter une majorité d'appuis, mais elle avait de bonnes chances d'être approuvées dans les États de Washington et du Colorado.

La mise en oeuvre de ces mesures constituerait un défi par rapport à la loi fédérale sur les drogues.

Dans l'Arkansas et au Massachusetts, les électeurs devaient trancher sur l'utilisation de la marijuana à des fins médicales, une question sur laquelle 17 États se sont déjà prononcés. L'Arkansas avait l'occasion de devenir le premier État du Sud à joindre le groupe.

En Californie, les électeurs devaient décider s'ils invalidaient la peine de mort. Si la mesure est adoptée, les quelque 720 condamnés à mort verraient leur sentence transformée en peine de prisons à vie.

Alors que 17 États ont mis fin à la peine capitale par vote populaire, la plupart ont fait de même par la voie législative. En Oregon, en 1964, les électeurs ont choisi d'abroger la peine de mort pour finalement rétablir la mesure plus tard.

Au total, 176 propositions se retrouvaient mardi sur les bulletins de vote de 38 États, selon l'Institut du référendum et de l'initiative de l'Université de Californie du Sud.

Les quatre scrutins concernant le mariage gay s'avéraient serrés. Dans le Maine, le dernier sondage révélait que les partisans du mariage homosexuel avaient un avantage de 13 points de pourcentage, alors que leur avance était de 21 points en septembre.

Dans le Maine, la question du mariage gay était soumise au vote populaire pour la première fois. Les partisans du mariage de même sexe ont recueilli suffisamment d'appuis au cours de l'été pour que le vote soit tenu, dans l'espoir de renverser le résultat du référendum de 2009. La loi autorisant le mariage gay adoptée par la législature avait alors été invalidée.

Au Maryland et dans l'État de Washington, une loi permettant le mariage gay a été approuvée par les législateurs puis signée par les gouverneurs au début de l'année, mais les opposants ont réuni suffisamment de signatures pour que les lois fassent l'objet d'un vote populaire.

Au Minnesota, les électeurs devaient voter pour déterminer si l'État rejoindrait les 30 autres où le mariage homosexuel est interdit par la constitution. Même si l'interdiction est battue, le mariage homosexuel demeurera illégal en vertu de la loi du Minnesota.

Le mariage homosexuel est légal dans six États et dans le district fédéral de Columbia — dans chaque cas, la décision n'a pas été soumise au suffrage populaire.

PLUS:pc