NOUVELLES
06/11/2012 10:25 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Infarctus: taux d'hospitalisation en hausse chez les femmes de moins de 65 ans

PARIS - Le taux d'hospitalisation pour infarctus du myocarde a augmenté en six ans, entre 2002 et 2008, chez les femmes âgées de moins de 65 ans, probablement en lien avec l'augmentation du tabagisme, de l'obésité et du diabète, selon une étude française publiée mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Cette hausse était de 6,7 pour cent en taux standardisé par rapport à l'âge, qui tient compte de l'augmentation de la population et de son vieillissement, les femmes les plus concernées étant les femmes âgées de 35 à 54 ans, précisent Christine de Peretti, de l'InVS, et ses collègues.

En revanche, on observe une réduction de 10,2 pour cent chez les hommes de moins de 65 ans.

À partir de 65 ans, les taux d'hospitalisation pour infarctus baissent tant pour les hommes (-22,7 pour cent) que pour les femmes (-23,7 pour cent). Cette diminution est 17,2 pour cent de manière globale, tout âge et tout sexe confondus.

En 2008, 56 100 personnes ont été hospitalisées en France pour un infarctus, 37 200 hommes et 18 900 femmes.

«Il est probable qu'une part notable de la réduction des taux observée après 65 ans, ainsi que pour les hommes plus jeunes soit imputable» à l'amélioration de la prise en charge médicale et instrumentale de la maladie coronaire chronique ainsi que les traitements de prévention primaire et secondaire, commentent les chercheurs.

PLUS:pc