NOUVELLES
06/11/2012 03:23 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Jour d'élection, jour de basket pour Barack Obama

Getty Images
US President Barack Obama visits a campaign office in Chicago, Illinois, on election day, November 6, 2012. US polling stations opened on November 6, with Democratic incumbent Barack Obama and Republican challenger Mitt Romney locked in a tight presidential contest after a burst of last-minute campaigning. AFP PHOTO/Jewel Samad (Photo credit should read JEWEL SAMAD/AFP/Getty Images)

Barack Obama a sacrifié mardi à son rituel d'une partie de basketball les jours d'élection, quelques heures avant les premiers résultats de la présidentielle qui l'oppose à Mitt Romney, selon les journalistes accompagnant le dirigeant américain sortant.

M. Obama, qui passe la journée de l'élection dans son fief de Chicago (Illinois, nord), s'est rendu dans un complexe sportif de la ville, "Attack Athletics" pour jouer avec des collaborateurs et des amis.

Le secrétaire à l'Education Arne Duncan et l'ancien assistant personnel du président, Reggie Love, tous deux ex-joueurs de basket universitaire de haut niveau, figurent parmi les participants, a précisé la Maison Blanche.

M. Obama joue systématiquement au basket les jours d'élection, pour tuer le temps et évacuer le stress, mais aussi par superstition. La légende veut qu'il n'ait pas joué le jour de la primaire démocrate de janvier 2008 au New Hampshire, quand il avait été battu par Hillary Clinton.

M. Obama, qui s'exprimera en soirée depuis le palais des Congrès "McCormick Place" de Chicago, qu'il soit président réélu ou sortant battu, s'est rendu plus tôt dans un des locaux de sa campagne pour remercier des bénévoles, et a exprimé sa confiance: "je m'attends à ce que nous passions une bonne soirée", a-t-il dit.

Alors que son adversaire a continué à arpenter le terrain jusqu'à la fin, M. Obama a préféré accorder des entretiens à des radios depuis Chicago. Il a affirmé à l'une d'entre-elles qu'il éprouvait naturellement "le trac".

Sur un ton plus léger, il a aussi confié à une autre radio qu'il avait récemment découvert la sensation de la pop coréenne, "Gangnam style" et sa danse très particulière.

"Je pense que je peux danser comme ça. Mais je ne sais pas si les bals d'investiture seront le bon moment pour me lancer", a-t-il ajouté, en référence aux événements mondains qui suivent la prestation de serment du président des Etats-Unis, tous les quatre ans fin janvier. "Je le ferai peut-être en privé pour Michelle", son épouse, a-t-il plaisanté.

tq/mra

INOLTRE SU HUFFPOST

Obama, le président des mèmes
U.S. Citizens Head To The Polls To Vote In Presidential Election
Obama vs. Romney
Le dernier débat entre Obama et Romney
Les meilleures citations du dernier débat entre Obama et Romney