NOUVELLES
05/11/2012 06:39 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Un jugement favorable à Motorola est rendu contre Apple aux États-Unis

NEW YORK, États-Unis - Une juge fédérale américaine a rejeté lundi une poursuite intentée par Apple selon laquelle Motorola Mobility, filiale de Google, cherche à obtenir des droits de licence beaucoup trop élevés pour l'utilisation de brevets de technologie sans fil.

La poursuite faisait partie de la bataille mondiale que se livrent Apple et Google, dont le système d'exploitation Android alimente les appareils intelligents rivaux du iPhone d'Apple.

Google a fait l'acquisition au cours de l'été de Motorola Mobility, qui a déjà été un pionnier de la téléphonie cellulaire, afin de mettre la main sur ses brevets et de profiter d'un avantage face à Apple devant les tribunaux.

Dans sa poursuite intentée l'an dernier, Apple plaidait que les droits de licence exigés par Motorola — de 2,25 pour cent du prix des appareils exploitant les technologies brevetées de Motorola — étaient trop élevés. Les appareils identifiés dans le cadre de cette affaire sont le iPhone et le lecteur de fichiers musicaux iPod Touch.

La juge Barbara Crabb, à Madison, dans le Wisconsin, n'a pas précisé les motifs de sa décision.

Jennifer Weyrauch-Erickson, porte-parole de Motorola, a indiqué que l'entreprise était satisfaite du rejet de la poursuite, ajoutant que Motorola demeurait intéressée à s'entendre avec Apple.

Aucun représentant d'Apple n'a publiquement réagi au jugement rendu par Mme Crabb.

PLUS:pc