NOUVELLES
05/11/2012 10:03 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Dernière opération séduction pour Obama et Romney dans les États-clés

Getty Images
US President Barack Obama (R) speaks during his debate with Republican Presidential candidate Mitt Romney (L), who greets the audience at the conclusion in Denver, Colorado, on October 3, 2012. AFP PHOTO / Nicholas KAMM (R)/SAUL LOEB (L) (Photo credit should read STF/AFP/GettyImages)

À la veille de la 57e élection présidentielle américaine, Barack Obama et Mitt Romney courtisent sans relâche les électeurs de certains États-clés qui décideront de l'issue du scrutin de mardi.

Le démocrate Obama se rendra dans trois États du Midwest qui pourraient lui permettre de renouveler pour quatre ans son bail à la Maison-Blanche, soit le Wisconsin (10 grands électeurs), puis l'Ohio (18) et l'Iowa (6).

Après avoir effectué une visite surprise en Pennsylvanie (20), son adversaire républicain Mitt Romney visitera pour sa part la Floride (29), la Virginie (13), l'Ohio (18) et le New Hampshire (4).

La plupart des sondages nationaux indiquent que les deux candidats sont à égalité dans les intentions de vote des Américains, mais la mécanique électorale américaine semble légèrement plus favorable à Barack Obama.

CNN calcule ainsi que, grâce aux États résolument démocrates ou penchant pour les démocrates, Barack Obama devrait pouvoir compter sur un plancher de 243 votes au Collège électoral contre 206 pour Mitt Romney. Le New York Times en accorde plutôt 236 au président sortant.

Une victoire de Mitt Romney passe donc par une très bonne performance dans les États clés, qui sont, par ordre d'importance, la Floride (29), l'Ohio (18), la Virginie (13), le Wisconsin (10), le Colorado (9), l'Iowa (6), et le New Hampshire (4). Sa marge d'erreur est mince.

Or, le président sortant est tête dans la majorité des États pivots.

Sandy modifie la donne

Au New Jersey, les autorités électorales ont annoncé dimanche que les électeurs sinistrés dans la foulée du passage de Sandy pourront voter par courriel ou par télécopieur. Ils seront considérés comme des électeurs vivant outre-mer.

L'initiative risque de ne pas résoudre entièrement le problème, puisque 780 000 foyers et entreprises du New Jersey sont toujours privés d'électricité.

Le vote sera aussi perturbé dans l'État voisin de New York, où le nombre de foyers privés de courant atteint le demi-million. Le maire de la ville de New York, Michael Bloomberg, appuie ouvertement Barack Obama.

L'affaire ne risque pas de modifier le résultat de la présidentielle, les deux États étant considérés comme résolument acquis au camp démocrate.

Pas moins de 30 millions d'Américains répartis dans 3 États ont déjà voté par anticipation au cours des derniers jours, mais ces votes ne seront pas dépouillés avant mardi.

En 2008, un peu plus de 131 millions d'Américains avaient voté, et Barack Obama avait récolté l'appui de 365 des 538 grands électeurs.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le dernier débat entre Obama et Romney
Obama vs. Romney