NOUVELLES
05/11/2012 05:17 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Masters - Débuts victorieux de Djokovic et Murray

Novak Djokovic et Andy Murray ont commencé victorieusement leur Masters, lundi à Londres, et pris une première option sur la qualification pour les demi-finales dans une poule extrêmement relevée.

Le Serbe a dominé le Français Jo-Wilfried Tsonga en deux sets 7-6 (7/4), 6-3 en soirée. En ouverture, le Britannique avait eu nettement plus de mal face au Tchèque Tomas Berdych, battu en trois manches 3-6, 6-3, 6-4.

Le N.1 mondial a été sérieusement chahuté en début de match par un Tsonga paraissant bien en jambes. Le finaliste de l'an passé a manqué le coche dans la première manche, qu'il a perdue au tie-break après avoir eu trois occasions de breaker, dans trois jeux différents. Sur l'une d'elles, au septième jeu, un passing-shot, qui aurait pu changer la face du match, est sorti de quelques centimètres dans le couloir.

Le Serbe a serré le jeu dans le tie-break, où il n'a pas perdu un seul point sur son service. Dans la seconde manche, Djokovic a breaké d'entrée et n'a plus été inquiété par la suite, ne cédant que deux points sur 18 lorsqu'il était au service. Impressionnant en fin de match du fond du court, le Serbe a conclu sur un deuxième break.

C'était la cinquième fois que les deux hommes s'affrontaient cette saison, sur quatre surfaces différentes, toujours avec le même résultat, la dernière victoire du Français sur le Serbe remontant à près de trois ans, en quarts de finale de l'Open d'Australie 2010.

Andy Murray a lui surmonté un faux-départ avant de l'emporter contre Berdych.

Le Britannique s'est compliqué la vie en laissant échapper cinq balles de break en début de rencontre face à un joueur qui lui avait souvent posé des problèmes avec son grand service par le passé. Le Tchèque menait 4 à 3 dans leurs duels avant le match de lundi.

Mené 1 set à 0, Murray a encore dû écarter trois balles de break au commencement du deuxième set, avant de reprendre l'initiative dans le jeu en "agressant" Berdych sur ses deuxièmes balles et en haussant lui-même le ton au service. Le Tchèque, N.6 mondial, avait laissé passer sa chance.

Après son premier break réussi pour mener 3 à 1, l'Ecossais, plus attendu que jamais à Londres après ses succès aux jeux Olympiques et à l'US Open, a maîtrisé son sujet du fond du court sans plus offrir la moindre occasion de break.

fbx/bm

PLUS:afp