NOUVELLES
05/11/2012 03:56 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Le Liban ne peut prendre partie en Syrie, plaide le premier ministre

SOFIA, Bulgarie - La communauté internationale doit comprendre que le Liban ne peut prendre partie dans le conflit syrien, a déclaré lundi le premier ministre libanais, Najib Mikati.

En marge d'un déplacement à Sofia, en Bulgarie, M. Mikati a déclaré à des journalistes que son pays ne pouvait prendre position sur cette question «car cela affecte notre propre stabilité et notre sécurité». C'est pourquoi «le Liban n'interférera d'aucune manière dans les affaires internes de la Syrie», a-t-il dit, en espérant que «la communauté internationale comprendra la position du Liban dans ce moment extrêmement difficile et délicat».

L'assassinat du chef du renseignement de la police libanaise, Wissam al-Hassan, à Beyrouth le 19 octobre a poussé l'opposition à réclamer le départ du gouvernement Mikati, soutenu par le Hezbollah, proche de la Syrie et de l'Iran. Selon certains observateurs, cet attentat, que certains imputent à la Syrie, risque de briser le fragile équilibre politique au Liban, un pays marqué par des décennies de guerre.

PLUS:pc