NOUVELLES
05/11/2012 07:55 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Laval et Rive-Nord : neuf nouvelles écoles ne suffiront pas à la demande

Il y aura l'an prochain cinq nouvelles écoles primaires à Laval et quatre autres dans la couronne nord. Mais ces nouvelles constructions seront bientôt insuffisantes pour combler les besoins des jeunes familles qui sont de plus en plus nombreuses à s'installer sur le territoire.

Ainsi, à Laval, de plus en plus d'élèves doivent être transportés en autobus loin de leur quartier, parce que leur école déborde.

« Ma fille reste à St-Rose et l'école est à côté d'eux, mais comme c'est plein pis y manque de place, ils ont transféré les enfants à cette école-ci parce qu'il manque beaucoup de maternelles », raconte M. Courie, grand-père d'une petite fille qui fréquente une école située à plusieurs kilomètres de chez elle.

Les nouveaux développements ont attiré de nombreuses familles et la diminution du ratio maître-élève augmente encore les besoins de salles de classe.

« Il y a beaucoup de familles nouvelles, beaucoup de naissances, ce qui fait en sorte que ça fait une pression sur la commission scolaire. On attend 4000 nouveaux élèves d'ici cinq ans et dans les cinq [années suivantes] on en attend encore 2000, juste au niveau du préscolaire et du primaire », explique la présidente de la Commission scolaire de Laval, Louise Lortie.

Deux écoles sont en construction à Laval, une autre le sera bientôt. La commission scolaire a aussi acheté l'école Vanguard et l'école Marcelle-Gauvreau.

La situation est la même au nord de la rivière des Mille-Îles. Une nouvelle école de 500 places est maintenant en construction à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, qui a connu la plus forte croissance de population de la région montréalaise entre 2006 et 2011. D'autres nouvelles écoles sont prévues à Terrebonne, Mascouche, Saint-Jérôme et ailleurs.

« On est en demande autant à Saint-Joseph-du-Lac, à Mirabel, à Saint-Eustache, et [à long terme] peut-être aussi même à Blainville. Alors vous voyez que ce n'est pas fini... », rapporte Paule Fortier , présidente de la commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles.

Voir aussi le reportage de Francis Labbé sur le manque d'écoles sur la Rive-Nord

PLUS: