NOUVELLES
05/11/2012 03:21 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

Décès de la romancière sino-belge Han Suyin

L'écrivaine Han Suyin, auteure de nombreux romans et d'essais politiques et historiques, est décédée vendredi à l'âge de 95 ans.

Son premier roman, Multiple splendeur, une autobiographie, a été adapté au cinéma en 1955 par Henry King sous le titre La colline de l'adieu, un grand succès hollywoodien. Ses romans et essais ainsi que ses rencontres avec Indira Gandhi, Mao Tsé-Toung et Zhou Enlai l'ont rendue célèbre.

Les funérailles auront lieu ce jeudi à Lausanne, où elle habitait depuis plusieurs années, a annoncé l'agence suisse ATS.

Han Suyin était son nom de plume. Elle est née Matilda Rosalie Elizabeth Chow, d'un père chinois et d'une mère belge, en 1917, en Chine du Nord. Elle a reçu une éducation européenne et n'a appris le chinois qu'à 15 ans. Elle a d'abord été sage-femme et pédiatre avant d'abandonner la médecine pour l'écriture en chinois, en anglais et en français.

On lui doit une quarantaine de livres, dont une autobiographie en cinq volumes : L'arbre blessé, Une fleur mortelle, Un été sans oiseaux, Ma maison à deux portes et La maison du phénix. On lui doit aussi Le premier jour du monde, Le déluge du matin, Les cent fleurs, ainsi que des biographies de Mao et de Zhou Enlai, et une étude sur le Tibet.

PLUS: