NOUVELLES
04/11/2012 10:12 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

Tournées - La France et l'Angleterre jouent gros

Les tournées d'automne qui débutent samedi seront marquées par un duel à distance entre le XV de France et l'Angleterre, à la lutte pour la quatrième place du classement IRB synonyme de tête de série pour la prochaine Coupe du monde.

A l'occasion des traditionnels tests-matches de novembre, les nations de l'hémisphère Sud (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud, Argentine...) arbitreront le duel entre les deux nations-phare du continent européen dans la perspective du tirage au sort des poules du Mondial-2015 le 3 décembre.

Les quatre équipes en tête du classement de l'International Rugby Board (IRB, organe suprême du jeu) à l'issue des tournées auront le statut de tête de série de chacune des quatre poules, l'Angleterre n'étant pas protégée en tant que pays organisateur.

Et si les trois nations du Sud sont presque sûres de conserver leurs trois premières places, France et Angleterre sont en balance pour la quatrième.

Selon le complexe classement mondial, le XV de la Rose devance le XV de France d'une courte tête (83,09 contre 83,03).

Pour reprendre l'avantage, les Français doivent gagner leurs trois tests contre l'Australie, l'Argentine et les Samoa, en espérant au moins un faux-pas des Anglais qui ont un programme relevé: Fidji, Australie, Afrique du Sud et Nouvelle-Zélande.

Les Bleus, vice-champions du monde, sont donc contraints à l'exploit d'entrée, samedi au Stade de France, face aux Wallabies qu'ils n'ont plus battus depuis novembre 2005 (26-16 à Marseille). La dernière venue des Australiens au Stade de France, en novembre 2010, avait viré au cauchemar (59-16).

Ils retrouveront ensuite l'Argentine, qui les a battus six fois lors des dix dernières confrontations et s'est encore aguerrie au niveau international en disputant pour la première fois le Four Nations cet été.

De mauvais résultats combinés des Français et des Anglais pourraient profiter aux Gallois, sixièmes au classement IRB (82,26) qui tenteront de confirmer la dynamique amorcée depuis un an à la Coupe du monde (4e) et poursuivie avec le Grand Chelem dans le Tournoi des six nations.

Ils rencontreront l'Argentine, les Samoa, la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

Les nations du Sud, elles, jouent avant tout leur fierté.

Après avoir survolé le Four Nations, les champions du monde All Blacks rêvaient de s'emparer du record de victoires d'affilée en test-matches (18). Mais leur match nul (18-18) le 20 octobre lors de la "finale" de la Bledisloe Cup contre l'Australie, a arrêté leur série victorieuse à 16.

Contre l'Ecosse, l'Italie, le pays de Galles et l'Angleterre, ils viseront donc un sans-faute symbolique avant que leur capitaine Richie McCaw ne prenne une année sabbatique.

Pour l'Australie, cette tournée aura valeur de rachat après un Four Nations certes terminé à la deuxième place mais qui a placé l'entraîneur Robbie Deans sous le feu des critiques.

S'il enregistre le retour notamment du précieux troisième ligne Stephen Pocock, il devra encore composer sans plusieurs joueurs (Horwill, Genia, Cooper, Horne...) face à des adversaires de haut niveau (France, Angleterre, Italie, pays de Galles).

Les Sud-Africains entendent, eux, confirmer le rebond amorcé en fin de Four Nations avec leur jeune génération des Etzebeth, M. Coetzee, Goosen, Lambie, de Jongh... Les rencontres face à l'Irlande, l'Ecosse et l'Angleterre constitueront une solide évaluation.

sva/gf/smr

PLUS:afp