NOUVELLES
04/11/2012 12:50 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

LNH: le commissaire adjoint Bill Daly et le conseiller des joueurs Steve Fehr ont repris les pourparlers

AP
An empty Buffalo Sabres locker room is shown at the First Niagara Center, home of the Buffalo Sabres NHL hockey team, in Buffalo, N.Y., Tuesday, Sept. 25, 2012. The NHL and its union are to return to the bargaining table Friday, the first negotiations since the lockout began Sept. 15. (AP Photo/David Duprey)

TORONTO - Les pourparlers semblent en bonne voie de reprendre entre la LNH et les joueurs, dans le but de mettre fin au lock-out qui paralyse le circuit depuis le 15 septembre.

Le commissaire adjoint Bill Daly et le conseiller spécial des joueurs Steve Fehr ont longuement discuté, samedi, avec comme résultat des nouvelles encourageantes: les deux parties prévoient un retour à la table des négociations mardi à New York.

«Nous avons abordé plusieurs sujets, a mentionné Daly à La Presse canadienne, dans un courriel. Nous comptons discuter à nouveau en début de semaine.»

Daly et Fehr, qui se sont rencontrés dans un endroit secret, ont eu de «bonnes et franches discussions sur les questions les plus importantes qui nous séparent», selon Daly.

Depuis les derniers mois, les deux parties avaient rarement tenu des rencontres allant au-delà d'une heure ou deux.

Par voie de communiqué, Fehr s'est dit en accord avec le résumé qu'a fait Daly de la journée de samedi.

«Nous allons espérer que le dialogue se poursuive, que le groupe de discussion prenne de l'ampleur et que nous puissions faire des progrès continus», a dit Fehr.

Les nouvelles étaient peu réjouissantes depuis la dernière rencontre entre la ligue et les joueurs, à la mi-octobre. On a dû annuler tous les matches de novembre ainsi que la Classique hivernale, et abandonner l'idée d'une saison complète de 82 matches.

Les philosophies se sont toutefois rapprochées avec les dernières offres. La LNH a proposé de partager les revenus 50-50, alors que la répartition actuelle est de 57-43 en faveur des joueurs. Ceux-ci sont disposés à la formule 50-50 après un certain laps de temps, mais ils veulent l'assurance que les contrats déjà signés soient respectés en totalité. La ligue a aussi proposé des changements aux règlements sur les contrats, mais les joueurs n'ont pas montré d'intérêt à les adopter, jusqu'ici.