NOUVELLES
04/11/2012 04:01 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

GP d'Abou Dhabi - Le Grand Prix en bref

Grand Prix d'Abou Dhabi, 18e manche (sur 20) du Championnat du monde 2012 de Formule 1, couru dimanche sur le circuit de Yas Marina:

Distance: 55 tours de 5,555 km soit 305,355 km

Temps: beau et chaud, départ au coucher du soleil, arrivée de nuit

Meilleur temps absolu des qualifications: Lewis Hamilton (GBR/McLaren), 1:40.630 en Q3 (moyenne: 198,692 km/h)

Pole position: idem

Grille de départ:

1re ligne:

Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)

Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)

2e ligne:

Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault)

Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault)

Podium:

1. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault), les 305,355 km en 1 h 45:58.667

(moyenne: 172,879 km/h)

2. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) 0.852

3. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 4.163

Meilleur tour en course:

Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), 1:43.964 au 54e et avant-dernier tour (moyenne: 193,320 km/h)

Leaders successifs: Hamilton du 1er au 19e tour, Räikkönen du 20e tour à l'arrivée.

Championnats du monde:

Pilotes: 1. Vettel (GER) 255 pts; 2. Alonso (ESP) 245 pts; 3. Räikkönen (FIN) 198 pts; 4. Webber (AUS) 167 pts; 5. Hamilton (GBR) 165 pts; 6. Button (GBR) 153 pts; 7. Massa (BRA), 89 pts; 8. Rosberg (GER) 93 pts; 9. Grosjean (FRA) 90 pts; etc.

Constructeurs: 1. Red Bull 422 pts; 2. Ferrari 340 pts; 3. McLaren 318 pts; 4. Lotus 288 pts; 5. Mercedes 136 pts; 6. Sauber 124 pts; 7. Force India 95 pts; 8. Williams 73 pts; 9. Toro Rosso 22 pts.

La course: première victoire de Räikkönen depuis son retour de congé sabbatique, en prenant la tête au 20e tour après l'abandon d'Hamilton, parti en pole position après avoir dominé les qualifications de samedi. Très bien parti, de la 2e ligne, Räikkönen a dépassé Webber dès le premier tour, alors qu'Alonso, parti de la 3e ligne, était déjà 4e à la fin du 1er tour, grâce à un joli dépassement sur Button. Parti des stands à la suite d'une sanction à la fin des qualifications, alors qu'il avait fait le 3e temps, pour quantité insuffisante d'essence dans son réservoir en fin de Q3 (comme Hamilton en Espagne début mai après sa pole position), Vettel a d'abord abîmé son aileron avant, l'a changé pendant la première neutralisation (du 9e au 15e tour), due à un accrochage entre Rosberg, direction cassée, et Karthikeyan, puis est remonté en fin de course jusqu'à la 3e place, grâce aussi à une deuxième neutralisation (du 39e au 43e tour, suite à un accrochage en chaîne entre Pérez, Grosjean et Webber) qui a réduit les écarts derrière Räikkönen. En fin de course, Alonso et Vettel, après avoir doublé Button, sont revenus en trombe sur le leader, mais trop tard pour pouvoir le menacer et l'empêcher de remporter sa 19e victoire en F1, la première depuis le GP de Belgique 2009, chez Ferrari. Au classement, Vettel garde 10 points d'avance sur Alonso et Ferrari consolide sa 2e place au championnat constructeurs.

Prochain GP: Etats-Unis, le 18 novembre sur le circuit d'Austin

dlo/jde

PLUS:afp