NOUVELLES
04/11/2012 06:13 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

Glen Murray est le premier candidat officiel à la direction du Parti libéral de l'Ontario

Le député de Toronto-Centre, Glen Murray, a annoncé officiellement sa candidature à la direction du Parti libéral de l'Ontario, dimanche matin.

« Je suis fier d'annoncer ma candidature comme chef du parti libéral de l'Ontario et ainsi comme premier ministre de l'Ontario », a-t-il déclaré au Maple Leaf Gardens à Toronto. « Je suis le premier candidat officiel, je suis donc en tête de la course », a-t-il plaisanté.

Le député a dit qu'il a l'expérience et de nouvelles idées. Il a présenté cinq objectifs, dont celui de baisser les impôts des familles de classe moyenne et des petites entreprises. Il a également prôné une nouvelle approche municipale et une nouvelle approche pour le nord de l'Ontario.

« Cette course n'est pas comme les autres », a dit Glen Murray. « Le gagnant de cette course sera le premier ministre d'un gouvernement minoritaire avec une opposition prête à forcer une élection », a-t-il précisé. « Dans cette course, il faut choisir quelqu'un avec un programme clair et un premier ministre qui est prêt, s'il y est obligé, à mener les libéraux pendant une campagne électorale et à remporter un autre mandat », a expliqué le candidat.

Maire de Winnipeg entre 1998 et 2004, Glen Murray 50 ans, a fait son entrée à l'Assemblée législative de l'Ontario en 2010.

« J'ai été maire d'une grande ville. J'ai mené avec succès un gouvernement important qui faisait face à des défis similaires que ceux auxquels nous faisons face aujourd'hui », a-t-il dit, ajoutant qu'il a réussi en travaillant avec des personnes de toutes tendances politiques.

Samedi, Glen Murray a démissionné de son poste de ministre de la Formation, des Collèges et Universités.

La députée de Don Valley Ouest, Kathleen Wynne, a démissionné de son poste de ministre des Affaires municipales et du Logement vendredi. Elle devrait annoncer sa candidature officielle lundi après-midi.

Le premier ministre démissionnaire de l'Ontario, Dalton McGuinty, a déjà confirmé que Kathleen Wynne sera candidate à sa succession.

PLUS: