NOUVELLES
04/11/2012 02:04 EST | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

Ferrer freine Janowicz

L'Espagnol David Ferrer a couronné sa meilleure saison en remportant, dimanche, le tournoi de Paris-Bercy, mais c'est le Polonais Jerzy Janowicz qui aura vécu le conte de fées.

À la suite d'un triomphe de 6-4 et 6-3 face à Janowicz, Ferrer, cinquième joueur mondial, devient le premier Espagnol à remporter le Masters de Paris-Bercy, lui qui avait échoué trois fois en finale d'un tournoi de cette série dans le passé.

« C'est un rêve de gagner un Masters. Il y avait eu Rome, Monte-Carlo, Shanghai... Cette fois, c'est la bonne et ça récompense la meilleure saison de ma carrière », a expliqué l'Espagnol, âgé de 30 ans, qui remporte un 7e tournoi cette année.

Si Paris et la terre battue de Roland-Garros ont souvent bien réussi aux Espagnols, le tournoi de Paris-Bercy et son court en dur n'avaient jamais consacré un Ibère. Nadal en 2007 et Casal en 1986 s'étaient inclinés en finale.

La semaine de rêve de l'inattendu polonais Janowicz, 69e joueur mondial, a donc pris fin en finale. Il n'est pas devenu le premier joueur issu des qualifications à remporter un Masters depuis Albert Porta à Hambourg, en 2001.

La faute sans doute à sa principale arme, le service, qui lui a joué de vilains tours dimanche. Son pourcentage de premières balles (57%) et ses 6 double-fautes ont été de trop face à un adversaire du calibre de Ferrer.

Janowicz a été impressionnant lors de ses victoires successives contre Philipp Kohlschreiber, Marin Cilic, Andy Murray, Janko Tipsarevic et Gilles Simon, tous classés parmi les 20 meilleurs joueurs au monde.

PLUS: