NOUVELLES
03/11/2012 11:19 EDT | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

Une gouvernante de New York suspectée de meurtre est officiellement accusée

NEW YORK, États-Unis - La gouvernante qui aurait, selon la police, mortellement poignardé les deux enfants qui lui étaient confiés avant de tenter de se suicider, a été accusée de meurtre, samedi.

Yoselyn Ortega était suffisamment rétablie de ses blessures, samedi, pour être interrogée par la police dans son lit d'hôpital au Presbyterian Weill Cornell Medical Center, à New York. Après l'entrevue, elle est tombée sous le coup de deux accusations de meurtre prémédité et non prémédité.

La police ignorait si Mme Ortega avait un avocat.

Selon les autorités, le soir du 25 octobre, alors que la mère était sortie avec un troisième enfant, Ortega a poignardé à répétition Lucia Krim, âgée de 6 ans, et son frère Leo, âgé de 2 ans.

Lorsque la mère, Marina Krim, est rentrée avec sa fille de 3 ans, elle a découvert les corps dans la baignoire, alors que la bonne gisait sur le sol de la salle de bain, avec des blessures de couteau au cou. Un couteau de cuisine se trouvait à proximité.

Le père des enfants, Kevin Krim, responsable des médias numériques de CNBC, se trouvait en déplacement d'affaires lorsque les meurtres ont eu lieu.

L'appartement du couple se situe dans l'un des quartiers de New York les plus idylliques, à un pâté de maisons de Central Park, près du Musée d'Histoire naturelle, et à quelques pâtés de maisons du Lincoln Center for the Performing Arts. Le quartier abrite également plusieurs familles influentes, et voir des enfants accompagnés de gouvernantes est chose courante dans les environs.

Certains des amis et des proches de Mme Ortega disent qu'elle semblait avoir récemment eu des difficultés émotionnelles et financières, mais qu'ils ne pouvaient toujours pas croire qu'elle puisse avoir commis un tel acte haineux.

PLUS:pc