NOUVELLES
03/11/2012 04:27 EDT | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

GP d'Abou Dhabi - Hamilton en pole position, Vettel partira des stands

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren) partira en pole position dimanche au Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule 1, alors que l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) partira dernier, des stands, en raison d'un problème technique à la fin de la séance de qualifications.

Vettel, auteur du 3e temps, est sorti de sa monoplace, garée sur le côté dans le 19e des 21 virages du circuit de Yas Marina, puis est rentré aux stands dans une voiture de sécurité, la séance étant finie.

Il s'est avéré ensuite qu'il avait une quantité insuffisante d'essence dans son réservoir à la fin de ces qualifications. La sanction a été la même que pour Hamilton en Espagne, début mai: effacement pur et simple de son chrono de samedi.

Son écurie, Red Bull Racing, a ensuite choisi de le faire partir des stands dimanche, au lieu de la 24e et dernière place sur la grille, ce qui est autorisé par le règlement.

Elle pourra ainsi procéder à des changements de réglages dimanche matin sur la RB8 de Vettel, et l'équiper des pneus de son choix, pas forcément donc de ceux en place à la fin des qualifications.

Ce coup de théâtre est susceptible de relancer le championnat car Vettel, leader avec 13 points d'avance sur l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), va devoir cravacher pour remonter au classement, sur un circuit où les dépassements ne sont pas faciles.

Alonso, 7e temps seulement, partira finalement de la 3e ligne, grâce à la sanction infligée à Vettel, et pourra tenter de refaire tout ou partie de son handicap sur l'Allemand en assurant une place d'honneur, comme souvent cette saison, voire un peu mieux.

Le favori de la course sera Hamilton, auteur samedi de sa 25e pole position en F1, la 6e cette saison après l'Australie, la Malaisie, la Hongrie, l'Italie et Singapour où le champion du monde 2008 avait mené puis abandonné, boîte de vitesses cassée. Il a gagné déjà trois fois en 2012 et s'était imposé l'an dernier à Abou Dhabi.

Samedi soir, à la lueur des projecteurs, le Britannique a bouclé son meilleur tour en 1 min 40 sec 630/1000es, soit trois dixièmes de mieux que Webber. Hamilton n'a fait qu'une seule tentative, au début de la 3e partie de séance (Q3), puis il est resté tranquillement dans son stand, sans que personne ne puisse faire mieux.

"Je suis vraiment très excité car c'est la première fois depuis longtemps que je suis devant les Red Bull. Mais ce sera dur pendant la course", a dit Hamilton, bien avant de savoir que Vettel serait sanctionné et qu'il n'aurait qu'une seule Red Bull à surveiller en début de course dimanche, celle de l'Australien Mark Webber, 2e temps.

Avec 75 points de retard sur Vettel (165 à 240) à trois courses de la fin, le Britannique n'a plus qu'une infime chance, purement mathématique, de remporter le titre mondial. Mais à 27 ans, avant de partir en 2013 chez Mercedes, l'important pour lui est de finir en beauté chez McLaren, l'écurie qui l'a détecté puis formé.

"Bravo à Lewis et McLaren, ils ont une voiture rapide et ils nous ont virés de la première ligne pour la première fois depuis un moment", a souri Webber, satisfait d'avoir "fait de son mieux". Cerise sur le gâteau, suite à la sanction de Vettel, il ne sera pas obligé dimanche d'obéir, contre son gré, à des consignes de course.

dlo/es

PLUS:afp