NOUVELLES

Cinq humanitaires nigériens ont été libérés, un autre homme tué

03/11/2012 12:02 EDT | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

NIAMEY, Niger - Cinq humanitaires nigériens enlevés le 14 octobre au Niger ont été libérés, mais un de leurs compagnons est mort des suites de ses blessures, ont annoncé samedi les ONG, Befen et Alerte santé.

Le 14 octobre, un tireur non identifié avait enlevé les six humanitaires dans la ville de Dakoro, au sud-ouest du Niger.

Dans un communiqué diffusé samedi depuis Niamey, la capitale, Befen déclare qu'Aimé Soulembaye avait été blessé lors de l'enlèvement et était mort par la suite. Selon l'organisation, Aimé Soulembaye et d'autres humanitaires avaient aidé plus de 20 000 enfants souffrant de malnutrition et du paludisme au Niger.

Les ravisseurs sont soupçonnés d'être des islamistes extrémistes ayant enlevé d'autres travailleurs humanitaires pour les emmener au nord du Mali et négocier une rançon.

Six otages français sont toujours détenus au Sahel, dont les quatre français, Daniel Larribe, Pierre Legrand, Thierry Dole et Marc Féret, des employés d'Areva et de son sous-traitant Atom, enlevés le 15 septembre 2010 sur le site d'extraction d'uranium d'Arlit (Niger).

PLUS:pc