NOUVELLES
02/11/2012 10:24 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Un journaliste irlandais dépose une plainte au criminel à l'endroit de l'UCI

ZURICH - Un journaliste irlandais a déposé une plainte au criminel contre les dirigeants de l'Union cycliste internationale Pat McQuaid et Hein Verbruggen, dans laquelle il les accuse d'avoir protégé Lance Armstrong pendant qu'il remportait sept Tours de France.

Paul Kimmage, un ancien coureur au Tour et un militant antidopage, les accuse de diffamation et de fraude dans une plainte déposée en Suisse.

Le dossier de 28 pages a été présenté au bureau du procureur local à Vevey, près du quartier général de l'UCI, a déclaré l'avocat suisse de Kimmage, Cédric Aguet, à l'Associated Press.

Les procureurs pourraient décider d'ici deux semaines d'entreprendre une poursuite au criminel, selon l'avocat.

Dans sa plainte, Kimmage avance qu'il y a des «soupçons forts» que l'UCI et ses dirigeants, directement ou indirectement, ont aidé Armstrong à empocher «des sommes importantes d'argent dans les cadres et en dehors des cadres de compétitions pendant qu'il était dopé».

Tout ceci s'est déroulé en Suisse, dans les confins de l'UCI à Aigle, et c'est pourquoi cela tombe sous la juridiction des autorités criminelles à Vevey, a estimé Aguet.

«Nous parlons ici d'une possible fraude très étendue, a déclaré Aguet en entrevue téléphonique. Si l'un d'entre eux ou les deux sont considérés comme responsables d'avoir aidé M. Lance Armstrong, cela vaudrait plusieurs années en prison. La peine maximale est de cinq ans.»

La plainte de Kimmage a été déposée six jours après que McQuaid et Verbruggen eurent mis en suspens leur poursuite en diffamation à son endroit. Celle-ci découle d'une entrevue qu'il a réalisée avec Floyd Landis, un ancien coéquipier d'Armstrong et un témoin-clé de l'Agence antidopage des États-Unis. Landis a déclaré que les dirigeants de l'UCI ont agi de manière corrompue et protégé des coureurs vedettes des feux de la rampe.

McQuaid, le président actuel de l'UCI, et Verbruggen, son prédécesseur, nient les accusations. La semaine dernière, l'UCI a ordonné la création d'une commission indépendante qui enquêtera sur la conduite de l'Union dans l'affaire Armstrong. La commission devra remettre son rapport d'ici le mois de juin prochain.

PLUS:pc