NOUVELLES
02/11/2012 11:28 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Tempête Sandy: les autorités prennent des mesures contre la pénurie d'essence

NEW YORK, États-Unis - Les autorités américaines ont adopté, vendredi, une série de mesures dans l'espoir de soulager la pénurie d'essence qui frappe la grande région de New York depuis le passage de la tempête Sandy, provoquant la formation de longues files d'attente aux stations-service encore ouvertes et donnant lieu à des scènes de violence entre automobilistes exaspérés.

La tempête a fait au moins 94 morts dans 10 États américains et la facture totale des dégâts pourrait atteindre 50 milliards $ US.

Le maire Michael Bloomberg a décidé vendredi d'annuler le marathon de New York, qui devait avoir lieu dimanche. Le maintien du marathon après la tempête Sandy avait suscité de nombreuses critiques de citoyens et d'élus.

Les ports de New York et du New Jersey recommencent lentement à accueillir des pétroliers, mais plusieurs navires sont toujours envoyés en Virginie. Des règles fédérales qui limitent la circulation des camions ont été suspendues pour permettre le ravitaillement des stations d'essence de la région.

La secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, a également suspendu jusqu'au 13 novembre une loi qui interdit aux pétroliers de transporter du pétrole et d'autres marchandises entre deux ports américains. Cela devrait notamment permettre aux pétroliers qui se trouvent dans le golfe du Mexique de naviguer jusqu'aux ports de la côte Est.

Pour sa part, le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a adopté un décret qui suspend l'obligation pour les pétroliers de s'enregistrer et d'acquitter des taxes avant de décharger leur cargaison.

Les dommages causés par la tempête nuisent au ravitaillement des stations d'essence, tandis que les pannes d'électricité paralysent les pompes de plusieurs stations. Plus de 3,8 millions de résidences et commerces étaient toujours privés de courant vendredi, contre 8,5 millions au plus fort de la crise.

Des files d'attente interminables se sont formées en plusieurs endroits. Des automobilistes ont attendu pendant trois ou quatre heures, pour apprendre que les réservoirs étaient vides quand leur tour est arrivé. D'autres sont tombés en panne d'essence pendant qu'ils patientaient. Des policiers ont été déployés pour aider à maintenir l'ordre dans les stations-service. Dans l'arrondissement de Queens, un homme a été mis en accusation après avoir apparemment menacé d'une arme à feu un autre automobiliste qui lui reprochait d'avoir coupé la file devant lui.

Mais il n'y a pas que des mauvaises nouvelles. Le fournisseur d'électricité Consolidated Edison a annoncé que tous ses clients de Manhattan devraient avoir été rebranchés d'ici samedi, tout comme ceux de l'arrondissement de Brooklyn qui sont alimentés par des câbles souterrains. D'autres liens ferroviaires et des lignes de métro ont rouvert vendredi, tandis que les autobus ont pu accéder au tunnel Holland qui mène à New York.

Le gouverneur Cuomo a rappelé aux prestataires de services publics qu'elles font affaires dans l'État de New York avec l'autorisation du gouvernement. Il les a intimées de consacrer toutes leurs ressources au rétablissement de l'alimentation électrique dans les meilleurs délais et a promis de leur demander des comptes.

L'impact de la tempête sur les citoyens les plus âgés inquiète de plus en plus d'intervenants. Des groupes communautaires font du porte-à-porte dans les immeubles d'habitation de Manhattan qui sont toujours sans électricité, et des employés municipaux et des bénévoles de Newark, au New Jersey, ont livré des repas aux aînés et aux autres résidants coincés chez eux. Une intervenante a expliqué que plusieurs personnes âgées sont coupées du monde extérieur depuis plusieurs jours, puisqu'elles sont incapables de sortir de chez elles et que leurs voisins ont été évacués.

Le gouverneur du New Jersey, le républicain Chris Christie, a autorisé vendredi la réouverture des 12 casinos de l'État, fermés depuis dimanche, et la réouverture des routes qui mènent à Atlantic City.

Le transporteur aérien Delta a fait savoir que Sandy avait retranché 45 millions $ US à ses revenus en octobre, dans la foulée de l'annulation de 3500 vols. Le deuxième transporteur aérien en importance de la planète derrière United a précisé que son bénéfice d'octobre avait baissé de 20 millions $ US.

Inquiétés par une éventuelle pénurie de carburant, d'autres transporteurs comme US Airways, Southwest Airlines et Republic Airlines ont commencé à mettre du kérosène en surplus à bord de leurs appareils pour s'assurer qu'ils seront en mesure de repartir des aéroports new-yorkais. L'Autorité aéroportuaire de New York et du New Jersey, qui gère ces aéroports, affirme qu'ils disposent d'assez de carburant, mais n'a pas voulu fournir plus de détails.

Le fournisseur de services de télécommunications Verizon a prévenu que l'impact de Sandy sur sa performance financière serait «important». Les installations de Verizon au coeur de Manhattan ont été inondées et sont toujours privées d'électricité.

PLUS:pc