NOUVELLES

Sandy donnera un coup de pouce à l'industrie canadienne des produis forestiers

02/11/2012 08:56 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Le passage destructeur de l'ouragan Sandy donnera un coup de pouce à la reprise de l'industrie canadienne des produits forestiers, l'an prochain, alors que les collectivités des environs de New York et de la côte du New Jersey seront en reconstruction, a affirmé vendredi le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu (TSX:RFP), Richard Garneau.

«Quand vous voyez la dévastation, c'est ahurissant, et ça va avoir un impact», a déclaré M. Garneau en entrevue.

«Ils vont devoir reconstruire, mais le nettoyage prend toujours du temps. Je crois donc que l'impact que cela aura sur la demande de bois va probablement se matérialiser lors des deuxième et troisième trimestres de l'an prochain, avec les efforts de reconstruction», a-t-il ajouté.

Après avoir été secouée par la profonde récession et la crise financière, l'industrie canadienne commence à apercevoir des signes positifs de la croissance graduelle des mises en chantier d'habitations aux États-Unis.

M. Garneau s'est dit optimiste au sujet de la demande régulière de bois de sciage pour le secteur de l'habitation. Il a ajouté que l'ouragan aurait pour impact additionnel de maintenir à un niveau élevé les prix, qui devraient augmenter en raison de la baisse des stocks de bois provoquée par l'épidémie de dendroctone du pin ponderosa en Colombie-Britannique.

Le dirigeant de Résolu a cependant affirmé qu'il était trop tôt pour donner une estimation de l'impact.

La société forestière n'a pas répondu aux attentes des analystes au chapitre des profits en dépit du fait qu'elle ait retrouvé la voie de la rentabilité au troisième trimestre. Elle a alors été affectée par des temps d'arrêt à ses installations récemment acquises de Fibrek, de même que par les défis posés par les exportations de papier journal et le secteur du bois d'oeuvre.

L'entreprise autrefois connue sous le nom d'AbitibiBowater, dont les résultats financiers sont comptabilisés en dollars américains, a annoncé avoir dégagé un bénéfice net 31 millions $ US, ou 32 cents US par action, sur des ventes de 1,15 milliard $ US, au cours de la période de trois mois terminée le 30 septembre.

Lors du troisième trimestre de 2011, la compagnie avait subi une perte nette de 44 millions $ US, ou 46 cents US par action, sur des ventes de 1,22 milliard $ US. Des charges incluant une perte de 60 millions $ US due à un écart de conversion défavorable avaient été inscrites aux résultats de cette période.

Abstraction faite des éléments hors gestion courante, le bénéfice net du troisième trimestre de 2012 a été de 7 millions $ US, ou sept cents US par action, et le BAIIA s'est établi à 91 millions $ US.

Les analystes s'attendaient à un bénéfice net ajusté de 23 cents US par action et un BAIIA ajusté de 112 millions $ US.

Néanmoins, M. Garneau s'est dit satisfait des résultats obtenus par Résolu, compte tenu des défis du trimestre.

Les actions de Produits forestiers Résolu ont terminé la séance de vendredi à 11,98 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 52 cents, soit un peu plus de quatre pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc