NOUVELLES
02/11/2012 12:25 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Le Pentagone rompt son contrat d'exclusivité avec le BlackBerry

AP
FILE- In this Wednesday, May 30, 2012, file photo, three people on the floor of the New York Stock Exchange display their Blackberry smartphones. Struggling BlackBerry maker Research In Motion says Wednesday, June 20, 2012, it has started laying off employees as part of a restructuring plan aimed at saving about $1 billion this year. (AP Photo/Richard Drew)

Le Pentagone rompt son contrat d'exclusivité avec le fabricant du BlackBerry, l'entreprise canadienne Research In Motion.

Le siège du ministère américain de la Défense et des forces armées a indiqué jeudi qu'il continuera tout de même à utiliser le BlackBerry. Toutefois, la Défense cherche à ouvrir le marché à ses concurrents, comme Apple, qui produit l'iPhone.

Le porte-parole de Pentagone a précisé que le service testera les paramètres de sécurité des appareils avant d'en adopter un nouveau.

Il s'agit d'une nouvelle tuile pour RIM. Mercredi, les services frontaliers avaient révélé que ses employés délaisseraient bientôt le BlackBerry pour se tourner vers l'iPhone. En juin dernier, RIM avait dévoilé des pertes records, alors que les ventes chancellent depuis plusieurs mois et que la sortie du BlackBerry 10 ne se fera pas avant 2013.