NOUVELLES
02/11/2012 11:19 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Manifestation au Caire pour une islamisation de la Constitution

Quelques centaines de personnes appartenant à la mouvance salafiste ont manifesté vendredi au Caire pour réclamer une référence accrue à la charia (loi islamique) dans la future Constitution égyptienne, dont la rédaction fait l'objet de fortes tensions politiques.

L'ampleur de ce rassemblement -4 à 500 personnes place Tahrir- a été limitée par le fait que les principales organisations salafistes, qui avaient envisagé de s'y joindre, ont finalement reporté leur appel à une date ultérieure, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les fondamentalistes réclament notamment que la prochaine Constitution fasse des "préceptes de la charia" le fondement de la législation, une perspective vivement rejetée par les milieux libéraux et laïques.

La Constitution en vigueur sous Hosni Moubarak, suspendue l'an dernier après sa chute, se limitait à se référer aux "principes" de la loi islamique comme "source principale" de la législation, une formulation plus souple considérée comme un moindre mal par certains libéraux.

Les désaccords portent aussi sur des questions comme les droits des femmes, les conventions internationales en matière de droit de l'Homme ou encore le rôle de l'institution théologique sunnite d'Al-Azhar.

Les Frères musulmans, premier mouvement politique du pays dont est issu le président Mohamed Morsi, ont promis récemment que la Constitution devrait faire référence à la charia, mais dans des termes apparaissant à mi-chemin des positions des deux camps.

Le processus d'élaboration de la Constitution est en cours depuis plusieurs mois mais l'incertitude règne sur sa pérennité, en raison de recours en justice portant sur la composition de la commission constituante, jugée trop favorable aux islamistes.

La cour administrative du Caire, saisie de demandes de dissolution de cette commission constituante, a renvoyé la semaine dernière le dossier devant la haute cour constitutionnelle.

mae-cr/feb

PLUS:afp