NOUVELLES
02/11/2012 03:06 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

L'envoyé de l'ONU au Sahara, le Polisario dénonce des "exactions" de Rabat

Le front indépendantiste Polisario a dénoncé vendredi à Alger des "exactions", "blessures" et "arrestations" de manifestants sahraouis dans la ville de Laâyoune par l'armée marocaine, en pleine visite de l'envoyé spécial de l'ONU Christopher Ross dans la région.

Laâyoune est la principale ville du Sahara occidental, région contrôlée par le Maroc mais revendiquée par les indépendantistes du Polisario.

"Les forces d'occupation marocaines sont intervenues de manière féroce et brutale jeudi soir pour réprimer des manifestations qui se sont produites à Laâyoune occupée", a affirmé un haut responsable sahraoui Mohamed Ould Akik.

Cette intervention "féroce et barbare" a fait "des blessés auxquels s'ajoutent plusieurs arrestations parmi les militants sahraouis", a-t-il ajouté, soulignant que les manifestations coïncidaient avec la tournée de M. Ross, envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental.

Le responsable sahraoui s'exprimait lors d'entretiens avec Farouk Ksentini, président de la Commission nationale consultative de protection et promotion des droits de l'homme (CNCPPDH) algérienne, qui a pour sa part accusé le Maroc de se comporter "tel un Etat terroriste vis-à-vis du Sahara occidental".

Christopher Ross s'est rendu jeudi, pour la première fois depuis sa nomination en 2009, à Laâyoune pour des discussions avec les autorités locales et la société civile.

Il devait repartir samedi pour les camps sahraouis de Tindouf (Algérie) dans le cadre d'une tournée régionale jusqu'au 15 novembre, entamée au Maroc où il a rencontré lundi le roi Mohammed VI et le Premier ministre Abdelilah Benkirane.

Les autorités marocaines l'avaient désavoué mais M. Ban l'a maintenu.

Rabat lui reproche d'avoir été critiqué dans une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU pour son comportement envers les Casques bleus dans la région et sur la situation des droits de l'Homme au Sahara occidental.

Le royaume chérifien offre une large autonomie à cette ex-colonie espagnole qu'elle occupe depuis 1975. Le Polisario, soutenu par Alger, milite pour "le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination" via un référendum.

bmk/feb

PLUS:afp