NOUVELLES
02/11/2012 07:26 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

L'alliance de la droite israélienne perd du terrain, selon des sondages

L'alliance entre le Likoud (droite) du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou en vue des élections législatives de janvier ne semble pas produire les effets escomptés, selon plusieurs sondages publiés vendredi.

Les deux partis, qui disposent pour l'instant de 42 sièges (27 pour le Likoud et 15 pour Israël Beiteinou, sur un total de 120), n'en remporteraient que 37, tandis que les travaillistes (gauche) passeraient de 13 députés actuellement à 22, selon un sondage de Smith Research pour le Jerusalem Post.

Mais la coalition gouvernementale actuelle (Likoud, Israël Beiteinou et plusieurs autres partis de droite ou religieux) conserverait la majorité avec 64 sièges, selon ce sondage réalisé auprès de 500 personnes avec une marge d'erreur estimée à 4,5 points.

Selon un sondage réalisé dans des conditions similaires par Mina Tzemah/Dahaf pour le quotidien Yediot Aharanot, l'alliance Likoud-Israël Beiteinou pourrait même tomber à 35 sièges et les travaillistes atteindre 24 députés. Ce sondage ne fournit pas d'estimation pour le total de sièges que pourrait avoir une coalition similaire à celle d'aujourd'hui.

Malgré des réticences en interne, le Likoud a approuvé lundi l'alliance avec le parti d'Avigdor Lieberman, un populiste au style autoritaire, célèbre pour ses positions anti-arabes et ses déclarations ultra-nationalistes.

scw/fc/tp

PLUS:afp