NOUVELLES
02/11/2012 12:47 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

GP d'Abou Dhabi - Essais libres: match nul entre Vettel et Hamilton

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), vainqueur l'an dernier, puis l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), leader du championnat du monde, ont signé les meilleurs temps des deux séances d'essais libres du Grand Prix d'Abou Dhabi disputées vendredi sur le circuit de Yas Marina.

Vainqueur des quatre derniers Grands Prix et double champion du monde en titre, Vettel a bouclé son meilleur tour, le soir, en 1 min 41 sec 751/1000, soit une seconde et demie de mieux qu'Hamilton lors de la 1re séance, disputée en début d'après-midi par une chaleur étouffante.

"Cette 1re séance n'était pas significative, il faisait trop chaud. Pour la deuxième, ça allait beaucoup mieux", a dit le Français Romain Grosjean (Lotus), 5e chrono de la 2e séance qui s'est terminée à la lueur des projecteurs ultra-puissants du circuit de Yas Marina, par une température beaucoup plus raisonnable, autour de 30 degrés centigrades.

"Je pense qu'on peut être contents. J'ai fait un bon tour avec les pneus tendres, mais en conditions de course McLaren était rapide et avait l'air compétitif, donc c'est bien eux qu'il va falloir surveiller et battre dimanche", a dit Vettel. "Nous allons devoir améliorer la voiture d'ici demain pour se qualifier le mieux possible".

Hamilton, champion du monde 2008 et futur pilote Mercedes, a été le seul à s'approcher de Vettel, à 168 millièmes. Il a déjà gagné trois fois cette saison (Canada, Hongrie, Italie), réussi cinq pole positions, comme Vettel, et avait gagné l'an dernier sur ce circuit de Yas Marina.

Son coéquipier et compatriote, Jenson Button, dans l'autre McLaren, a réussi le 3e temps de la 2e séance, devant l'autre Red Bull de Mark Webber, 4e, suivi de près par les deux Lotus de Grosjean et du Finlandais Kimi Räikkönen, champion du monde 2007, qui a prolongé cette semaine son contrat jusqu'à fin 2013.

Comme en Inde, Webber a eu "un problème de KERS", le système de récupération d'énergie cinétique au freinage, mais "ce n'était pas le même que dimanche dernier", a confié l'Australien pour qui "ça n'aide pas de manquer de roulage aux essais, mais ce n'est pas grave, car la piste ne va pas beaucoup évoluer d'ici dimanche". Vendredi, elle était "très convenable", malgré un gros vent de sable mardi.

Fernando Alonso (Ferrari), 2e à 13 points de Vettel alors qu'il ne reste plus que trois courses cette saison, s'est contenté du 7e chrono de cette séance, devant son coéquipier brésilien Felipe Massa, 8e. L'Espagnol espère secrètement un problème mécanique pour Vettel, qui lui permettrait de reprendre les commandes du championnat, et c'est justement ce que craint le jeune Allemand.

Le Top 10 de cette 2e séance a été complété par deux Sud-Américains, le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams), victorieux à Barcelone début mai, et le jeune Mexicain Sergio Pérez (Sauber), très brouillon depuis que son transfert chez McLaren, en 2013, a été annoncé par l'écurie anglaise.

Cette séance a débuté au coucher du soleil, à partir de 17h00 locales (13h00 GMT), soit à la même heure que les qualifications de samedi et la course de dimanche. Elle a eu lieu sous les yeux d'un quadruple champion du monde, le Français Alain Prost, reconverti en ambassadeur Renault. A l'époque de Prost, Renault faisait déjà de la F1 (150 victoires, série en cours) mais il n'y avait aucun Grand Prix au Moyen-Orient.

dlo/jcp

PLUS:afp