NOUVELLES

GP d'Abou Dhabi - Essais libres 2: Vettel le plus rapide

02/11/2012 10:49 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), leader du championnat du monde, a signé le meilleur temps de la 2e séance d'essais libres du Grand Prix d'Abou Dhabi, 18e manche (sur 20) du Championnat du monde de Formule 1, vendredi soir sur le circuit de Yas Marina.

Vainqueur des quatre derniers Grands Prix et double champion du monde en titre, Vettel a bouclé son meilleur tour en 1 min 41 sec 751/1000, soit une seconde et demie de mieux que le Britannique Lewis Hamilton (McLaren) lors de la 1re séance, disputée en début d'après-midi par une chaleur étouffante.

Hamilton, champion du monde 2008 et futur pilote Mercedes, a été le seul à s'approcher de Vettel, à 168 millièmes. Il a déjà gagné trois fois cette saison (Canada, Hongrie, Italie), réussi cinq pole positions, comme Vettel, et avait gagné l'an dernier sur ce circuit de Yas Marina.

Son coéquipier et compatriote, Jenson Button, dans l'autre McLaren, a réussi le 3e temps de cette séance, devant l'autre Red Bull de l'Australien Mark Webber, 4e, suivi de près par les deux Lotus du Français Romain Grosjean et du Finlandais Kimi Räikkönen.

L'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), 2e à 13 points de Vettel alors qu'il ne reste plus que trois courses cette saison, s'est contenté du 7e chrono de cette séance, devant son coéquipier brésilien Felipe Massa, 8e. Le tout sous les yeux d'un quadruple champion du monde, le Français Alain Prost, désormais ambassadeur Renault.

Le Top 10 de cette 2e séance a été complété par deux Sud-Américains, le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams), victorieux à Barcelone début mai, et le jeune Mexicain Sergio Pérez (Sauber), très brouillon depuis que son transfert chez McLaren, en 2013, a été annoncé par l'écurie anglaise.

Cette séance a débuté au coucher du soleil, à partir de 17h00 locales (13h00 GMT), soit à la même heure que les qualifications de samedi et la course de dimanche. Elle s'est terminée à la lueur des projecteurs ultra-puissants du circuit de Yas Marina, par une température beaucoup plus raisonnable, autour de 30 degrés centigrades.

dlo/bvo

PLUS:afp