NOUVELLES
02/11/2012 01:00 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Classique annulée

Rangez vos tuques. Le match annuel joué en extérieur, prévu le 1er janvier 2013 entre les Red Wings de Détroit et les Maple Leafs de Toronto, a été annulé vendredi par la Ligue nationale de hockey.

C'est durant une réunion au bureau de la LNH, vendredi, que la décision a été prise.

En plus du match, toutes les activités prévues en amont du rendez-vous extérieur ont été annulées.

« Il a fallu annuler la Classique car, en l'absence d'une entente sur une nouvelle convention collective entre la Ligue et l'association des joueurs, la LNH n'était pas en position d'organiser correctement un événement de cette envergure, indique la LNH dans un communiqué.

« C'est très décevant, mais cette décision était inévitable, car le temps nous manque, précise la ligue.

« En plus de construire deux patinoires réfrigérées pour accueillir les matchs prévus de la LNH, de la NCAA, de la Ligue américaine de hockey, de la Ligue de l'Ontario et des ligues de hockey mineur, il était prévu de recevoir 400 000 invités à Détroit durant la période des fêtes », peut-on lire dans le communiqué.

La LNH indique que les spectateurs pourront être remboursés ou garder leur billet pour la prochaine édition.

Le directeur de l'Association des joueurs, Donald Fehr, a indiqué que cette annulation était « inutile et malheureuse », attributs qu'il associe également au présent lock-out.

La Classique hivernale est un évènement phare pour la LNH, qui se veut une célébration de ce sport d'hiver. L'annulation de ce match unique est un coup dur pour les dirigeants du circuit.

La LNH a pris sa décision le vendredi 2 novembre pour deux raisons.

D'abord, si le match avait été annulé après cette date, la LNH aurait dû payer toutes les dépenses liées à l'événement. De plus, la LNH devait envoyer le 2 novembre un paiement de 250 000 $ à l'Université du Michigan pour la location du stade, qui coûte 3 millions de dollars.

Pour Mathieu Darche, cette décision fait partie de la stratégie de négociations de la LNH.

« Je ne serais pas entièrement surpris que si nous avons une entente prochainement, tout à coup, la ligue décide [de revenir sur sa décision et] d'organiser la Classique. J'en prends et j'en laisse un peu sur cette annulation. »

Darche croit d'ailleurs qu'il est toujours possible de sauver la saison de 82 matchs. « Si on s'entend dans les prochains jours, je pense que oui, a-t-il ajouté. Sinon, ça peut être une saison réduite. C'est vraiment difficile à prédire parce qu'on peut ne pas se parler pendant deux semaines et tout à coup, en trois jours, tout va bien et on règle tout. »

Pour lui, il n'est pas encore temps de céder à la panique. « Beaucoup de gens croient que la saison sera annulée. On est seulement au mois de novembre. Plusieurs ont peur du souvenir de 2004. Un médiateur peut être une option, mais pour l'instant, ce n'est pas tout à fait dans les discussions. »

La dernière édition de la Classique, à Philadelphie, avait attiré 46 967 personnes. Elles avaient vu les Rangers de New York battre les Flyers 3 à 2.

L'annulation survient le même jour où le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a affirmé à la Presse canadienne qu'il s'attendait à une reprise des négociations sous peu entre les deux parties.

PLUS: