NOUVELLES
02/11/2012 10:48 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Les téléphones intelligents bientôt utilisés pour payer de petits achats

Alamy

MONTRÉAL - Près de la moitié des Canadiens possédant un téléphone intelligent envisageraient d'utiliser leur appareil comme carte de crédit pour payer leurs achats de tous les jours, suggère un sondage de la Banque CIBC publié vendredi.

Mais 57 pour cent des personnes interrogées ont expliqué que les programmes de fidélisation étaient importants lorsque vient le temps de décider d'utiliser ou non les méthodes de paiement mobile.

«Les Canadiens sont prêts à commencer à utiliser leurs appareils mobiles pour régler leurs achats de tous les jours, mais ils veulent aussi profiter de tous les avantages et de toutes les récompenses qu'ils attendent de leurs cartes de crédit», a expliqué le vice-président à la direction, Services bancaires de détail et aux entreprises de la Banque CIBC (TSX:CM), David Williamson.

La Banque CIBC et Rogers (TSX:RCI.B) lançaient vendredi leur service de paiements mobiles au Canada.

Le médaillé d'or olympique Simon Whitfield a fait une démonstration de la technologie dans un restaurant Tim Hortons (TSX:THI) du centre-ville de Toronto, à l'occasion de ce que les deux entreprises ont présenté comme étant «la première transaction sur carte de crédit mobile au Canada».

«Effectuer la première transaction sur carte de crédit mobile au Canada signifie que nous nous rapprochons encore davantage de la possibilité pour les Canadiens d'avoir tout ce dont ils ont besoin dans leur téléphone intelligent, en toute sécurité», a ajouté M. Williamson.

La technologie fait appel à un module d'identité d'abonné sécurisé (carte SIM) équipé pour la communication en champ proche. Le consommateur approche son téléphone d'un terminal de paiement sans contact et la transaction est automatiquement imputée à sa carte de crédit CIBC.

Des paiements mobiles peuvent être effectués là où les technologies payWave de Visa, PayPass de MasterCard et Interac Flash sont disponibles, a expliqué un vice-président de Rogers, David Robinson.

L'enquête dévoilée avant l'événement de vendredi révèle que 47 pour cent des propriétaires canadiens de téléphones intelligents seraient intéressés à s'en servir comme carte de crédit.

L'application Paiement mobile CIBC sera offerte au début sur deux téléphones intelligents du réseau sans fil de Rogers — le BlackBerry Bold 9900 et le BlackBerry CurveMC 9360 — pour des transactions d'un montant maximum de 50 $.

D'autres téléphones intelligents BlackBerry, Android et Windows 8 s'ajouteront bientôt au programme, a dit M. Robinson, qui croit que les consommateurs finiront simplement par remplacer leurs cartes de crédit par leur téléphone intelligent.

«Les gens ont adopté des lecteurs MP3 sur leur téléphone, des caméras vidéo sur leur téléphone. Mon portefeuille est maintenant dans mon téléphone. Ça semble étrange maintenant mais dans trois ans, ce sera normal, a-t-il dit. Ce sera facile à utiliser pour les marchands et pour les consommateurs.»

Le sondage suggère que 36 pour cent des Canadiens emploient leur téléphone intelligent pour utiliser des services financiers, en hausse par rapport à 25 pour cent en 2011.

La popularité de ce genre de téléphones a également crû au pays, 44 pour cent des utilisateurs disant posséder un tel appareil, alors qu'ils n'étaient que 33 pour cent dans le cadre d'un sondage similaire effectué en 2011. Vingt-neuf pour cent des Canadiens interrogés croient que leur téléphone intelligent pourrait remplacer leur portefeuille ou leur ordinateur personnel d'ici quelques années.

L'intérêt envers les paiements mobiles est sensiblement le même chez les 25 à 34 ans (51 pour cent favorables) que chez les 45 à 54 ans (48 pour cent d'intéressés).

Le sondage a été réalisé par la firme Harris/Décima entre le 12 et le 22 juillet auprès de 889 utilisateurs de téléphones intelligents. Sa marge d'erreur est de 3,3 point de pourcentage, 19 fois sur 20.