NOUVELLES
01/11/2012 07:17 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Une vaste opération contre le crime organisé se traduit par 103 arrestations

MONTRÉAL - Une vaste opération impliquant un millier de policiers issus de plus d'une vingtaine d'organisations policières sous la direction de la Sûreté du Québec a porté un grand coup au crime organisé, jeudi.

Les policiers ont réalisé au-delà d'une centaine de perquisitions au Québec et en Ontario et mis la main au collet de 103 individus soupçonnés de trafic de stupéfiants et en recherchent 25 autres.

L'opération a permis de démontrer qu'elle est bel et bien finie l'époque où les différentes organisations criminelles se livraient une guerre sans merci pour contrôler le territoire de distribution de stupéfiants. Les policiers parlent maintenant d'un consortium regroupant toutes les organisations criminelles, qu'il s'agisse de bandes de motards, de mafia ou de gangs de rue.

L'enquête a permis d'établir que le réseau distribuait quelque 75 kilogrammes de cocaïne par semaine au Québec. Les policiers évaluent que le chiffre d'affaires des malfaiteurs atteignait 50 millions $ par période de six mois seulement.

Les suspects importaient la cocaïne du Mexique et celle-ci transitait jusqu'au Québec par voie terrestre.

Les perquisitions et arrestations ont été réalisées, au Québec, dans les régions de Montréal, Laval, Laurentides, Lanaudière, Montérégie, Québec, Mauricie, et Centre-du-Québec. En Ontario, des arrestations ont été effectuées dans les municipalités de Jasper, Limoges, Markham, Orléans et Ottawa.

Bien qu'aucune arrestation n'ait eu lieu dans cette province, les policiers de la Colombie-Britannique ont également été mis à contribution puisque l'une des têtes dirigeantes du réseau, Larry Amaro, est un Hells Angels originaire de Vancouver.

Amaro et Shane Maloney, de Verdun, un autre dirigeant, ont été appréhendés jeudi matin. Les quatre autres suspects que l'on a placés à la tête de l'organisation, Rabih Alkalil, Frédéric Lavoie, Mihale Leventis et Timoléon Psiharis, sont toujours au large.

Le bilan des saisies est impressionnant: durant les perquisitions de jeudi, les policiers ont mis la main sur plus de 180 000 $ en argent liquide; des milliers de comprimés de stupéfiants; plusieurs kilos de cannabis et de cocaïne; 13 barils de GBL, une substance servant à la fabrication de GHB (la drogue du viol); et 35 véhicules et cinq résidences valant au total près de 1,5 million $ ont fait l'objet d'une ordonnance de blocage.

En plus, en cours d'enquête, les policiers avaient notamment saisi 153 kilos de cocaïne, 46 000 comprimés de métamphétamines, 161 armes à feu et près de 1500 bâtons de dynamite.

Tous les suspects devaient comparaître jeudi après-midi par vidéo-conférence. Ils feront face à des accusations d'importation de stupéfiants, complot pour importation, gangstérisme, trafic de stupéfiants et complot pour en faire le trafic. Shane Maloney sera aussi accusé de possession d'explosifs, trafic d'armes et complot pour trafic d'armes.

PLUS:pc