NOUVELLES
01/11/2012 05:03 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

La police démantèle un consortium de trafiquants de drogue

AP
FILE In this July 14, 2011 photo, containers of different forms of methamphetamine are displayed at a news conference announcing the state's largest meth bust in history in Las Vegas. Members of an alleged Mexican drug ring arrested on drug trafficking charges after federal and Las Vegas law enforcement officials seized 212 pounds of drugs are expected to enter not guilty pleas in court. (AP Photo/Julie Jacobson)

Le coup de filet lancé jeudi matin sous la direction de la Sûreté du Québec constitue l'une des plus grandes opérations de lutte contre le crime organisé au Québec depuis le projet SharQ, a indiqué le directeur général adjoint des enquêtes criminelles de la SQ, Jean Audette.

Lors d'un point presse organisé en début d'après-midi, il a expliqué que l'opération visait à démanteler un consortium de trafiquants de drogue lié au crime organisé. Le réseau avait des ramifications au Québec ainsi qu'en Ontario, et dans une moindre mesure en Colombie-Britannique.

Plus de 1000 policiers de la Sûreté du Québec (SQ), de l'escouade régionale mixte, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont participé à la rafle qui a permis l'arrestation de 103 personnes sur les 128 ciblées. Certains individus sont encore recherchés.

Jean Audette a indiqué que les policiers ont par ailleurs saisi 255 000 $, 6000 comprimés de métamphétamines, neuf kilogrammes de cannabis et 3 kilogrammes de cocaïne.

400 pièces d'armes à feu ont également été saisies ainsi que près de 1500 bâtons de dynamite.

M. Audette a précisé que ces explosifs avaient été volés au dépôt de Ste-Sophie en août dernier.

Il a aussi indiqué que le chiffre d'affaires de ce consortium, dirigé par six individus, était de 50 millions de dollars en six mois d'activités.

L'organisation, qui avait commencé ses activités au printemps dernier au Québec, distribuait 75 kilogrammes de cocaïne par semaine.

Les suspects arrêtés au Québec ont été amenés au Centre opérationnel Nord, à Montréal, théâtre d'un véritable ballet de voitures de police. Ils devraient comparaître depuis le quartier général de la SQ, sur la rue Parthenais, le seul à Montréal qui est doté d'un système de comparution par vidéoconférence.

L'opération SharQc s'était déroulée au printemps 2009. Elle avait permis d'arrêter 155 membres et sympathisants des groupes de motards criminels. Près de trois années d'enquête avaient été nécessaires pour mener cette opération policière qui avait porté un dur coup aux Hells Angels.

INOLTRE SU HUFFPOST

Autoportraits sous influence par Bryan Lewis Saunders