NOUVELLES
01/11/2012 11:39 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

L'hécatombe se poursuit

Autre dur coup pour le Masters de Paris-Bercy. Après les forfaits de Roger Federer et Rafael Nadal, voilà que les deux favoris Novak Djokovic et Andy Murray ont plié bagage en moins de 24 heures.

Jeudi, ce fut au tour de Murray de se faire indiquer la sortie par le Polonais Jerzy Janowicz, 69e mondial et issu des qualifications, au troisième tour.

Le Britannique, 3e tête de série, a laissé filer une balle de match à la seconde manche avant de s'incliner 7-5, 6-7 (4/7) et 2-6.

Ce sera la première fois depuis l'édition de ce tournoi français en 2010 qu'un des quatre ténors mondiaux n'enlève pas les honneurs d'un Masters, soit depuis les 17 derniers.

Le Suédois Robin Soderling avait réussi l'exploit à Paris-Bercy en battant Gaël Monfils.

Janowicz a poursuivi son parcours phénoménal dans la capitale française grâce à son service canon, souvent à 230 km/ et plus, et à des coups droits imparables.

Le Polonais de 21 ans, qui avait éliminé le Croate Marin Cilic (no 13) au second tour et l'Allemand Philipp Kohlschreiber (no 19), a bombardé Murray de 22 as pour ainsi marquer le point sur 83 % de ses premières balles.

Janowicz a fait tourner le vent en remportant la seconde manche avec un amorti magique, tellement que Murray en a perdu son jeu par la suite.

En l'absence de ses trois rivaux, l'Écossais a donc raté une belle occasion d'engranger des points qui l'auraient aidé à atteindre son but en 2013 : le 1er rang du classement mondial.

En quarts de finale, le Polonais rencontrera le Serbe Janko Tipsarevic (no 8) ou l'Argentin Juan Monaco (no 9).

Le Tchèque Tomas Berdych (no 5) a également accédé aux quarts de finale grâce à un gain en trois manches de 1-6, 6-3 et 6-4 contre le Sud-Africain Kevin Anderson.

Il affrontera maintenant le Français Gilles Simon qui a profité de l'abandon du Japonais Kei Nishikori (no 15), blessé à une cheville, juste avant le début de la rencontre.

PLUS: