NOUVELLES
01/11/2012 02:07 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Les rebelles syriens tuent 78 soldats dans des attaques

BEYROUTH - Les rebelles syriens ont tué 78 soldats jeudi, dont la moitié dans des attaques contre des postes de contrôle militaires du nord du pays, quelques heures seulement après une série de bombardements dans la capitale et ses environs, ont annoncé des militants de l'opposition.

Au moins 182 personnes ont été tuées en Syrie dans la journée de jeudi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Parmi les victimes figurent 104 civils et rebelles, ainsi que 78 soldats.

Les rebelles ont tué 37 soldats lors de trois attaques perpétrées contre des postes militaires près de la ville de Saraqeb, selon l'Observatoire, qui s'appuie sur un réseau de sources sur le terrain. L'organisation n'a pas précisé de quelle façon les autres soldats ont été tués.

Le régime syrien n'a pas confirmé la mort des soldats et n'a fait de commentaire sur ces pertes particulièrement lourdes.

Au moins 36 000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du soulèvement, en mars 2011.

Dans la seule journée de mercredi, au moins 100 personnes avaient été tuées dans les bombardements, les tirs d'obus et les combats à travers le pays. La plupart des violences se sont déroulées dans les banlieues de Damas et à Alep, la plus grande ville de Syrie.

À Damas, des «terroristes» ont fait exploser trois bombes tard mercredi soir près d'une mosquée, d'un club sportif et d'un magasin du district d'Al-Mazzeh, selon l'agence de presse officielle SANA. Une personne a été tuée dans l'explosion près de la mosquée Al-Houda et deux autres ont été blessées, d'après SANA. Six personnes, dont un enfant, ont été blessées dans les deux autres explosions.

PLUS:pc