NOUVELLES
01/11/2012 07:20 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Le titre de Panasonic s'effondre en bourse

Le géant japonais de l'électronique Panasonic a prévenu que son exercice en cours allait se solder par une perte massive. Son titre s'est contracté de près de 20 % à la Bourse de Tokyo jeudi.

À 414 yens, l'action de Panasonic est à son niveau le plus bas en 34 ans.

L'entreprise fondée en 1918 s'attend à perdre 765 milliards de yens (9,6 milliards de dollars canadiens) pour son exercice qui se terminera en mars prochain, soit presque autant que sa perte record de 2011-2012. Cette perte est due surtout à des dépenses de restructurations, des dépréciations et l'effacement de crédits d'impôt.

Le groupe a d'ailleurs suspendu le versement de son dividende, une première depuis 1950. Les pertes cumulées de Panasonic sur cinq ans dépassent les 30 milliards de dollars canadiens.

Le nouveau président de Panasonic, Kazuhiro Tsuga, a promis en point de presse une refonte de son groupe, qui pourrait se traduire par l'abandon de certaines activités déficitaires, dont la fabrication de téléviseurs.

Avec 330 000 travailleurs, Panasonic reste le premier employeur privé au Japon, même après l'élimination de 36 000 postes en 2011.

D'ailleurs, Sharp et Sony éprouvent aussi d'importantes difficultés financières, notamment en raison de la concurrence accrue dans le segment des téléviseurs et de la vigueur du yen.

PLUS: