NOUVELLES
01/11/2012 05:52 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Elan de solidarité des entreprises après le passage de Sandy aux Etats-Unis

Dons aux organisations d'aide humanitaire, mais aussi offres en nature ou allègement des frais bancaires: les entreprises américaines ont multiplié ces derniers jours les gestes de solidarité pour les victimes de l'ouragan Sandy.

Les banques, elles-mêmes durement frappées par Sandy dans le sud de Manhattan où beaucoup sont implantées, ont été particulièrement en pointe.

"Alors que tous les désastres naturels sont bouleversants, en tant que banque basée à New York, celui-ci nous a littéralement frappés à domicile", a souligné Jamie Dimon, directeur général de la première banque américaine JPMorgan Chase, en annonçant jeudi "une aide sans précédent".

La banque, qui a "plus de 30.000 salariés et 10 millions de clients affectés", même si son siège a été épargné, a annoncé 5 millions de dollars de dons financiers à des organisations humanitaires.

Elle va débloquer le même montant pour des prêts préférentiels aux PME ayant des dégâts à réparer. Et pour les particuliers, elle a levé certains frais liés aux hypothèques et permet le report de remboursements.

Globalement, la communauté bancaire s'est montrée généreuse. Citi, Wells Fargo, HSBC, Bank of America, BNY Mellon ont chacune promis 1 million de dollars.

La plupart des établissements ont fait des efforts supplémentaires en annulant, ou en remboursant aux clients des Etats frappés les frais prélevés normalement en cas de retraits d'argent aux distributeurs de réseaux concurrents. Certains ont augmenté les plafonds d'utilisation pour les cartes de crédit, accordé des facilités de paiement ou renoncé aux pénalités pour les règlements en retard.

Au-delà des banques, et comme souvent après les grandes catastrophes, les promesses de dons ont afflué. Les groupe de médias Viacom et News Corp., Disney, FedEx, les chaînes Kohl's et Loewe, Coca-Cola, Mercedes-Benz, Toyoto ou News Corp ont tous promis des dons d'au moins 1 million de dollars.

Certaines initiatives en nature visent par ailleurs à soulager des problèmes immédiats dans les zones frappées par l'ouragan.

Le brasseur Anheuser-Busch a ainsi commencé à embouteiller plus d'un million de cannettes d'eau. "Les volontaires et les gens de la région ont besoin d'eau potable sûre et propre, et AB est dans une position unique pour produire et envoyer de grandes quantités d'eau potable d'urgence", a commenté Peter Kraemer, son responsable de l'approvisionnement.

Les pharmacies Walgreens ont donné trois cargaisons de semi-remorque d'eau en bouteille à une antenne de la Croix-Rouge dans le New Jersey. Coca-Cola a aussi livré des palettes d'eau en bouteille. Et même le groupe de spiritueux Pernod-Ricard a précisé que les 100.000 dollars qu'il versait à la Croix-Rouge américaine allaient en partie "financer des dons d'eau en bouteille".

Alors que les infrastructures télécoms ont aussi souffert, le fournisseur d'accès à internet et gestionnaire de centres de données Waveform Technology a offert des capacités gratuites dans ses centres de données pour les entreprises frappées par Sandy.

Les opérateurs télécoms T-Mobile USA et AT&T ont décidé de partager leurs réseaux mobile pour faciliter les communications, le premier annonçant même que ses clients pourraient continuer à téléphoner même s'ils n'avaient pas payé leur facture, mais aussi que "tout le monde est bienvenu pour venir et charger son téléphone" dans ses magasins.

Chevrolet a offert des camions à la Croix-Rouge, la société de garde-meuble U-Haul International a offert du stockage gratuit, et HomeAway, plateforme en ligne de locations de vacances, a mis en place un fichier de logements à prix réduits, voire gratuits, pour ceux ayant besoin de se reloger.

soe/sl/mdm

PLUS:afp