NOUVELLES
01/11/2012 02:26 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Cancer du poumon: Santé Canada recommande d'analyser le taux de radon

OTTAWA - Santé Canada rappelle aux Canadiens d'analyser le taux de radon de leur maison, puisque ce gaz radioactif est la deuxième cause principale de cancer du poumon après la fumée du tabac.

Le radon est un gaz radioactif présent à l'état naturel dans le sol que l'on ne peut voir, sentir ou goûter. Il peut s'infiltrer dans les maisons par les crevasses dans la fondation ou les brèches autour des tuyaux.

La seule façon de mesurer le taux de radon dans la maison consiste à effectuer un test simple et peu coûteux, en vente dans la plupart des quincailleries.

On estime que 16 pour cent des décès par cancer du poumon chez les Canadiens sont attribuables à l'exposition au radon à l'intérieur.

La PDG intérimaire et présidente de l'Association pulmonaire canadienne, Mary-Pat Shaw, explique dans le communiqué émis par Santé Canada que les Canadiens courent plus le risque de contracter le cancer du poumon si le radon est présent dans leur maison et s'ils fument ou sont exposés à la fumée secondaire.

Une étude réalisée pour la publication Le Cancer du poumon au Canada, dévoilée jeudi, démontre que seulement 1 pour cent des Canadiens savent qu'une exposition au radon est la deuxième cause en importance de cancer du poumon.

Cette conclusion découle d'un sondage réalisé auprès de 1600 adultes par la firme Pollara. Le sondage a été mené entre les 12 et 18 septembre auprès d'adultes âgés d'au moins 18 ans; sa marge d'erreur est de 2,5 points de pourcentage.

PLUS:pc