NOUVELLES
31/10/2012 12:59 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

USA: après Sandy, Mitt Romney repart en campagne, mais un ton en-dessous

Le candidat républicain à la Maison Blanche, Mitt Romney, a repris sa campagne mercredi en Floride (sud-est) après une courte pause mardi mais en évitant d'attaquer frontalement Barack Obama, occupé par ses fonctions régaliennes après la tempête Sandy.

Contrairement au président, qui se rendait mercredi dans le New Jersey au chevet des sinistrés de Sandy, le candidat républicain n'avait pas prévu à ce stade un déplacement similaire, a déclaré mercredi Kevin Madden, un de ses proches conseillers.

"Je ne suis au courant d'aucun changement d'agenda ou de voyage qui serait lié aux dégâts causés par la tempête", a déclaré M. Madden. "Je ne sais rien d'autre que ce qui est prévu pour jeudi à ce stade", a-t-il ajouté. Mitt Romney doit se rendre jeudi en Virginie, un Etat frappé par Sandy. Mais aucun déplacement dans des zones touchées par la tempête n'était programmé mercredi.

Interrogé sur la gestion de la crise par M. Obama, Kevin Madden a renvoyé "aux remarques faites par le gouverneur (du New Jersey Chris) Christie". "La réponse de l'administration fédérale à la crise est toujours en cours, je ne suis donc pas dans une position pour l'évaluer", a-t-il ajouté.

Proche soutien de Mitt Romney, Chris Christie --avec lequel Barack Obama évaluait les dégâts dans le New Jersey mercredi-- avait qualifié mardi le président de "formidable" face à la catastrophe.

Accompagné des poids lourds politiques de cet Etat stratégique, le gouverneur Jeb Bush et le sénateur Marco Rubio, Mitt Romney avait auparavant déroulé son plan économique en cinq points depuis l'aéroport de Tampa où 2.000 personnes avaient fait le déplacement.

Mais il n'a pas employé ses formules choc habituelles contre le président, évitant de tourner en ridicule l'équipe démocrate comme il le faisait jusqu'à ce que Sandy frappe le nord-est du pays lundi soir, provoquant la mort d'au moins 49 personnes en Amérique du Nord.

Il a préféré en appeler à la solidarité des Américains pour les sinistrés: "Si vous avez un ou deux dollars à dépenser, s'il vous plaît envoyez-les, et continuez de prier pour tous les sinistrés", a-t-il lancé, près d'écrans géants affichant des messages de la Croix-Rouge.

"Le rassemblement, nous y assisterons aussi le 7 novembre", date du lendemain de l'élection, a-t-il toutefois poursuivi. "Je sais que nous avons des points de vue différents... et d'ici le 6 novembre vous nous verrez décrire nos visions respectives pour le pays", a déclaré Mitt Romney.

mlm/mdm/bdx

PLUS:afp