NOUVELLES
31/10/2012 01:49 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

USA: après le passage de Sandy, les Américains s'entraident grâce à Twitter

Besoin de vêtements pour enfants, de bénévoles, de piles et de batteries: New Yorkais et habitants des Etats dévastés par le passage du cyclone Sandy tentaient mercredi de s'entraider en faisant passer leur appel à l'aide sur le réseau social Twitter.

"Vous êtes à Newark, New Jersey ? Apportez de l'eau et des piles aux habitants qui en ont besoin dans les résidences de la fondation situées au 68 Mount Pleasant Avenue", a envoyé sur Twitter la fondation Jon Bon Jovi qui lutte contre la pauvreté.

Des centaines de messages comme celui-ci s'échangeaient mercredi autour des mots clés #Sandyaid, #Sandyrelief, #Sandyvolunteer pour tenter de mettre en relation les sinistrés et les bénévoles.

"Je suis dans l'est de Williamsburgh, comment puis-je aider ? #sandyvolunteer", demandait par exemple @honeybaked_sam, une jeune graphiste de Brooklyn, quartier situé à l'est de la ville New York.

Réponse rapide d'un média local de Brooklyn, @BrooklynExposed: "regardez notre guide", avec un lien vers une page de son site web qui répertorie toutes les demandes d'aide adressées via Twitter: des bénévoles pour une école de Brooklyn, des vêtements pour un refuge en dehors de New York, etc.

NY Tech Meetup est une association qui vise à développer les nouvelles technologies à New York. Elle est pleinement mobilisée depuis lundi pour aider petites entreprises, écoles ou associations à se remettre sur pied.

"Le défi c'est de réussir à mettre en relation les bénévoles avec ceux qui en ont besoin. Nous le faisons la plupart du temps grâce à Twitter, Facebook ou nos listes de diffusion par mail", explique à l'AFP Jessica Lawrence, l'une de ses responsables.

"Les médias sociaux sont vraiment utiles. Nos tweets sont beaucoup partagés", explique Mme Lawrence pour qui "ça n'aurait pas été aussi simple s'il n'y avait pas eu les réseaux sociaux".

Même logique pour le site redhook.recovers.org qui a pour objectif d'organiser l'entraide à Red Hook, un quartier de Brooklyn, en utilisant internet et les technologies mobiles. Il s'appuie sur Twitter et sur le mot clé #Sandyvolunteer pour mettre les gens en relation.

"C'est un beau succès, les gens remplissent les champs ++J'ai un besoin++ et ++je veux donner++ et j'ai moi même mis en relation des gens dans le besoin avec des bénévoles qui sont susceptibles de les aider", a écrit à l'AFP, par mail, Mariya qui travaille pour l'organisation.

De son côté la Croix-Rouge a mis en place une équipe de volontaires pour communiquer avec les victimes de Sandy sur les réseaux sociaux, indique l'association sur un post de blog. http://redcrosstalks.wordpress.com/2012/10/31/tech-talk-social-media-and-sandy/

"Ces bénévoles sont là pour aider ceux qui sont dans le besoin en leur donnant les renseignements les plus utiles pour faire face à la tempête, bien réagir en cas de coupure de courant et trouver un refuge", explique Karen Snider, de cette association.

Les aéroports, la Bourse et certains commerces ont réouvert mercredi à New York mais plus de 500.000 personnes restaient privées d'électricité, dont la moitié à Manhattan. Les écoles étaient toujours fermées, comme le métro et certains tunnels routiers.

mbx-sj/rap

PLUS:afp