BIEN-ÊTRE
31/10/2012 04:27 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Une bactérie capable de traiter certaines maladies inflammatoires

Des chercheurs de l'Inserm et de l'Inra sont parvenus à produire une bactérie dont le rôle est de protéger l'organisme des maladies intestinales. Publiés dans la revue Science Translational Medicine, mercredi 31 octobre, ces travaux pourraient à long terme permettre de lutter contre les maladies inflammatoires.

Pour produire cette toute nouvelle bactérie, les scientifiques ont étudié l'élafine, une protéine humaine présente dans l'intestin, possédant des propriétés anti-inflammatoires. Les personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) n'ont précisément plus cette protéine.

Les chercheurs ont réussi à créer des bactéries modifiées pour produire l'élafine. Testées sur des souris, ces bactéries modifiées délivrent la protéine qui protège l'intestin et réduit considérablement les symptômes inflammatoires.

"L'élafine ainsi produite restaure l'équilibre et les fonctions de la muqueuse intestinale, en diminuant l'inflammation et en accélérant la guérison des cellules. (...) Un tel traitement sécurisé pourrait être utilisé, même à long terme, pour le traitement des maladies inflammatoires", expliquent les auteurs de l'étude.

Voir la présentation de l'élafine, "une bactérie qui vous veut du bien", par l'Inserm : youtu.be/yMikfo15Uw0