NOUVELLES

Tempête Sandy : Barack Obama va constater les dégâts

31/10/2012 05:42 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Pendant que la ville de New York se relève tranquillement du passage de la tempête post-tropicale Sandy, le président américain Barack Obama est attendu dans l'État du New Jersey aujourd'hui pour constater les dégâts.

À quelques jours de l'élection, le président sortant a officiellement mis sa campagne entre parenthèses pour se concentrer sur les opérations de secours menées en collaboration avec l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (FEMA).

Lors d'une visite au siège de la Croix-Rouge la veille, il a averti la population que la tempête n'était « pas encore finie », soulignant qu'il y avait toujours des risques d'inondations et de coupures de courant.

Environ 2,4 millions de foyers sont d'ailleurs encore privés d'électricité au New Jersey, selon le gouverneur de l'État, Chris Christie, selon qui il faudra environ une semaine avant que le réseau électrique de l'État ne soit entièrement réparé. Il s'est d'ailleurs dit incapable pour l'instant d'évaluer tous les dégâts causés par cet ouragan sans précédent dans son État.

Après avoir décrété l'état de « catastrophe majeure » dans l'État de New York et du New Jersey, Barack Obama a par ailleurs reçu le soutien inattendu de Chris Christie pour la manière dont il gère la catastrophe.

Jusqu'ici, le gouverneur républicain avait soutenu que le président ne méritait pas d'obtenir un second mandat. Il a d'ailleurs affirmé sans ambages sur les ondes de Fox News qu'il ne souhaitait pas d'une éventuelle visite électorale de Mitt Romney dans son État.

Le candidat républicain à la Maison-Blanche participera de son côté à des réunions électorales en Floride après avoir collecté mardi des vivres lors d'un rassemblement dans l'Ohio. Bombardé de questions mardi quant à savoir s'il souhaitait toujours privatiser la FEMA, il s'est fait avare de commentaires et a refusé de répondre.

New York se relève

Pendant ce temps, la côte est des États-Unis se relève lentement du passage de Sandy. Des millions d'Américains ont passé une deuxième nuit sans électricité dans le nord-est du pays. On estime que près de 8 millions de foyers et d'entreprises sont toujours sans courant.

Malgré tout, la vie commence peu à peu à reprendre son cours normal. Durement touché par la tempête, le service d'autobus a repris partiellement à New York, mais le service de métro ne reprendra pas avant plusieurs jours. La majorité des tunnels et les écoles devraient également rester fermées.

Le traditionnel défilé d'Halloween est annulé, mais le maire Michael Bloomberg assure que le marathon prévu dimanche n'est pas menacé.

Mise à l'arrêt pendant deux jours, la Bourse de New York doit quant à elle rouvrir à 9 h 30 à Wall Street. C'est d'ailleurs le maire Bloomberg lui-même qui va sonner la cloche. Les théâtres de Broadway reprennent aussi leurs représentations. Les vols reprendront progressivement aux aéroports JKF et Newark, mais La Guardia demeure fermé.

Air France a repris ses vols vers Washington, tandis que ceux vers New York devraient être rétablis dans la journée. « La réouverture de l'aéroport de New York JFK, soumise à l'approbation des autorités aéroportuaires locales, est prévue à 12 h », a indiqué la compagnie aérienne sur son site Internet.

PLUS: