INTERNATIONAL
31/10/2012 09:09 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Sandy: réouverture des aéroports JFK et Newark après la tempête

Alamy

NEW YORK, États-Unis - Les résidants du nord-est des États-Unis ont commencé à revenir à leur routine quotidienne mercredi, alors que 20 000 personnes restaient coincées à la maison dans une ville du New Jersey et que la recherche de victimes se poursuivait. Le bilan de la super-tempête est passé à au moins 72 morts aux États-Unis.

La Bourse de New York a repris ses activités et deux importants aéroports de New York ont rouvert pour entreprendre le long processus d'acheminement des voyageurs bloqués par la tempête.

Le président Barack Obama s'est rendu au New Jersey, l'État le plus touché par la tempête Sandy. Il a survolé les régions dévastées en hélicoptère avec le gouverneur Chris Christie.

«Nous serons présents sur le long terme», a déclaré le président à des citoyens réfugiés dans un abri d'urgence.

À la Bourse de New York, alimentée par une génératrice, le maire Michael Bloomberg a fait sonner la cloche de reprise mercredi matin, sous les cris de joie des courtiers. Les échanges ont repris après deux jours de fermeture consécutifs, une première liée à la météo depuis 1888.

À l'heure de pointe du matin à New York, la circulation était dense. Les autobus ont repris du service et les ponts reliant Manhattan au reste du monde ont rouvert à la circulation. Une importante file d'attente s'est formée devant l'Empire State Building, qui accueillait de nouveau les visiteurs.

Les trois principaux aéroports de New York devraient rouvrir avec un service limité à partir de jeudi matin. Le métro, qui a subi ses plus graves dommages en 108 ans d'histoire, devrait aussi rouvrir partiellement jeudi.

Pour la première fois depuis plusieurs jours, le soleil était de retour à New York mercredi. Mais il est évident qu'il faudra encore plusieurs jours, voire des semaines, avant que la ville retrouve son rythme habituel.

Au New Jersey, des membres de la garde nationale sont arrivés dans la ville lourdement inondée de Hoboken, tout juste en face de New York, afin d'évacuer 20 000 personnes coincées dans leurs maisons et distribuer des repas préparés. Des câbles sous tension pendaient dangereusement au-dessus de l'eau, qui s'est rapidement mêlée aux eaux usées.

Les autorités n'ont pas encore évalué la valeur des dommages, mais Sandy s'annonce déjà comme l'une des catastrophes naturelles les plus coûteuses de l'histoire des États-Unis. Le cabinet IHS Global Insight évalue les dégâts sur la propriété privée à quelque 20 milliards $ US, tandis qu'AIR Worldwide estime les pertes jusqu'à 15 milliards $US.

Environ six millions de foyers et d'entreprises étaient toujours privés d'électricité mercredi, la plupart à New York et au New Jersey. Les pannes s'étendent jusqu'au Wisconsin et dans les deux Carolines.

L'opérateur Consolidated Edison a indiqué qu'il faudrait attendre au week-end pour que le courant soit rétabli à Manhattan et à Brooklyn, et peut-être plus longtemps pour les autres arrondissements de New York et ses banlieues.

L'ouragan Sandy a fait au moins 71 morts dans les Caraïbes avant de frapper la côte est des États-Unis. En Haïti, où Sandy a fait 54 morts et 21 disparus, le président Michel Martelly a déclaré l'état d'urgence pour un mois.